Mali : Grande conspiration au sein du M5-RFP ?

0
8

Sans vouloir faire la narration ou le récit de la situation qui a mené à la formation de cette grande coalition des forces politiques, syndicales, civiles entre autres, il est honnête de reconnaître que depuis l’indépendance, c’est la plus grande force ou coalition que le Mali ait connu. ©, le détournement des deniers publiques, le népotisme, la gabegie et autres formes de malversations et le tout se passant sous les yeux d’un chef d’état inactif laissant la gestion du pouvoir entre les mains d’un clan et de sa progéniture.Alors, ce vaste mouvement à l’initiative du rassemblement patriotique dénommé « Espoir Mali Koura » ou (EMP) rejoint dans sa course par un autre mouvement politico-religieux dénommé « CMAS » ou Coordination des mouvements et associations des sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (précédemment président du haut conseil islamique du Mali). Vu la justesse de vue-en tous les cas -apparemment, beaucoup d’autres forces jusqu’aux responsables de certains syndicats de la police nationale se sont reconnus dans ce mouvement naissant. Le but du mouvement était très clair et soutenu au début ,qui était uniquement centré sur le départ su président de la république Ibrahim Boubacar (IBK). Le mouvement s’est réuni d’abord le 05 juin 2020 à la Place de l’Indépendance avec comme seul mot d’ordre la démission du président au plus tard à 18 heures le même jour. C’était la plus grande foule en un seul lieu depuis l’indépendance. Malheureusement pour les manifestants, le président a totalement ignoré leur exigence. La foule dispersée et déçue est rentrée avec leurs responsables politiques et autres. Ce qu’il faut retenir de ce jour 05 juin ; leur guide spirituel l’imam Dicko a clamé haut et fort que puisque le président ne veut pas écouter son peuple, que leur prochaine sortie le lui ferait entendre la vérité et que les livres d’histoire en garderaient des traces et il a juré !!!

La grande manifestation de la déception du 10 juin ou la « victoire » du président IBK

Après une série de rencontres et de négociations à n’en pas finir en leur sein, les leaders du mouvement et leurs militants se sont encore retrouvés à la place de l’indépendance, cette fois beaucoup plus en nombre qui pouvait faire trembler n’importe quel despote ou tyran. Cette fois le mot d’ordre était la remise de la lettre de démission au président de la république. Mal leur en prit les missionnaires ont reçu comme seule réponse du chef de l’état, des jets de gaz lacrymogène et une sommation. Alors la réplique trouvée sur place était de prendre d’assaut le palais présidentiel. Vu la détermination de la foule et malgré l’injonction du coordinateur-porte-parole du M5-RFP de passer à l’attaque ; l’imam Dicko toujours sur place attendant la réponse des émissaires porteurs de la fameuse lette de démission au président a intimé à la foule déchainée de rentrer prétextant qu’il ne tient pas à exposer des enfants et des jeunes non armés à la mort (Comme si la mort ne faisait pas partie de la guerre). Il faut reconnaitre que la plupart des manifestants a subi cette décision comme un coup d’épée sur la tête. Ils se sont finalement arrangés pour la suite à donner aux opérations.

Le coup de théâtre de la CEDEAO ou une mission de sauvetage d’IBK ?Il ne faut pas omettre que des médiations des notables et « familles fondatrices » entre autres bonnes volontés avaient précédé la CEDEAO chez la « tête pensante » du mouvement en l’occurrence l’imam Dicko qui avait donné une fin de « non-recevoir » en quelque sorte.

Le jeu de la CEDEAO a été simple, maintenir le président en place et trouver des voies et moyens pour satisfaire les ambitions des contestataires. Bien tombé ! Alors une feuille de route a vite été rédigée et remise au président (comme pour dire à la CEDEAO oui nous vous avons écouté). Nous ne pouvons pas passer sans faire remarquer que place a été faite à la CEDEAO mais pas aux notabilités qui sont encore en train de ruminer leur colère contre…

Cette feuille de route git encore sous le fauteuil du président puisque selon lui, comment peut-on lui retirer l’essentiel du pouvoir et qu’il soit là assis à les regarder comme un félin en manque de gibier ? En substance c’est ce que demande les contestataires dans la feuille de route.

Désemparés, ils décrètent « La Désobéissance civile » par la prise de l’administration et le blocage des voix publiques par des barricades enflammées. C’est alors que des lieux de prière (Mosquées) ont été pris pour cibles par des « milices » ou « forces de sécurité antiterroristes »(FORSAT). Bilan : vingt trois morts et 150 blessés selon les dirigeants des manifestants et onze morts selon les autorités.

La seconde mission de la CEDEAO conduite par l’ancien président du Nigéria Goodlock Jonhatan

Les deux camps ont été consultés par les émissaires mais sans succès et des manifestations à la désobéissance civile continuaient bon train jusqu’à ce que l’Union Européenne vienne rencontrer à son domicile l’imam Dicko (Nous vous signalons que rien n’a fuité de cette rencontre quasi discrète). C’était le lundi 20 juin dernier ! Et après cette rencontre entre des représentants de l’Union Européenne et l’imam, subitement c’est ce dernier qui semble avoir mis le M5-RFP devant le fait accompli en quelque sorte pour l’usure ou l’essoufflement des manifestants en annonçant que c’est l’approche de la fête de Tabaski au Mali et que personne n’a intérêt à ce que les activités soient paralysées vu la condition de vie précaire des populations.

M5-RFP, la « tête pensante » du M5-RFP serait un problème plutôt qu’une solution ?

En tous les cas, en ce qui nous concerne, l’histoire de l’humanité n’a jamais retenu nulle part sur la planète Terre qu’une guerre ou des manifestations auraient été interrompues à cause de fêtes religieuses. Même la révolution française de 1789 n’en n’a pas connu. Et également la rébellion au Nord du Mali. Notre point de vue après plusieurs enquêtes et sondages est la suivante : « Nous sommes avec Mahmoud Dicko, l’éclairé, le sage, l’imperturbable, le visionnaire etc…s’il nous dit d’aller au feu nous irons avec lui ; tout ce qu’il dit est vrai, il ne peut pas se tromper etc… » Nous pensons humblement que l’imam Dicko ne doit pas lui-même accepter de tels propos à son profit ! L’Islam condamne de telles allégations, ses fans sont peut-être inconsciemment entrain de l’assimiler au DIEU CRÉATEUR DE TOUT L’UNIVERS ! On appelle cela de l’idolâtrie. C’est là que l’imam Dicko doit faire preuve de sagesse en interdisant qu’on lui attribue de tels qualificatifs. SEUL DIEU EST tout ce qu’ils sont entrain de lui attribuer. Il y’a au Mali et il y’en aura toujours des hommes plus éclairés et plus sages que Dicko ! Attention!!! Si vous voulez que votre cause soit entendue, évitez de déifier un simple être vivant !

 Entre-temps ça chauffe au sein du M5-RFP ! Nous aurions appris que le M5 en se débarrassant de la CMAS et Dicko irait loin et obtiendra satisfaction puisque l’imam semble être comme une épine dans le pied du M5-RFP !

Attendons voir la suite !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici