Au Mali, les jeunes opposants appellent à la reprise des manifestations

0
17

Les jeunes du mouvement qui mène la contestation contre le pouvoir au Mali ont réitéré, dimanche 26 juillet, à Bamako leur appel à la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta et à la reprise des manifestations après le 3 août, à quelques heures d’un sommet régional sur la crise politique dans ce pays.

Cet appel a été lancé samedi lors d’une assemblée générale (AG) des jeunes du Mouvement du 5 juin, dit M5, une coalition hétéroclite de chefs religieux et politiques et de membres de la société civile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici