Mali : António Guterres appelle à « la libération immédiate » de Keita, l’UE condamne une « tentative de coup d’Etat »

0
80

Une « tentative de coup d’Etat » ; c’est ainsi que le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrel, a qualifié, mardi 18 août au soir, l’arrestation, plus tôt dans la journée du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, et de son premier ministre, Boubou Cissé, par des militaires en révolte à Bamako.

Les deux dirigeants « ont été conduits par les militaires révoltés dans des véhicules blindés à Kati », où se trouve le camp Soundiata Keïta, à une quinzaine de kilomètres de la capitale du pays, Bamako, a précisé le directeur de la communication du chef du gouvernement malien, Boubou Doucouré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici