Mali : le journaliste Olivier Dubois retenu en otage depuis le quatorze mois

0
5

DATE. Le collaborateur régulier du « Point », de « Libé » et de « Jeune Afrique », fin connaisseur du Sahel, a été enlevé le 8 avril 2021, à Gao, au Mali.

Le 8 avril 2021, le monde entier apprenait la nouvelle : Olivier Dubois, alors journaliste collaborateur régulier du Point, de Libération et de Jeune Afrique, avait été enlevé, à Gao, au Mali, par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance djihadiste, liée à Al-Qaïda et opérant au Sahel. Quatorze mois mois après, Olivier Dubois reste le seul otage français dans le monde depuis la libération en octobre 2020 de Sophie Pétronin, également enlevée au Mali. Et aucun de ses amis et soutiens ne veut lâcher, encore moins ses proches qui, lors du premier anniversaire, ont tenu à « faire du bruit ».

Pour cela, la famille du journaliste, représentée par sa mère, sa sœur et le conjoint de celle-ci, avait réalisé une vidéo pour sensibiliser le public. Mise en ligne sur YouTube, elle montre les visages de personnalités françaises comme les journalistes Élise Lucet, Gilles Bouleau et Florence Aubenas (elle-même otage en Irak en 2005), le groupe de rap IAM ou l’acteur Yvan Attal.

Cette vidéo se clôt sur un appel à signer la pétition lancée le 6 janvier (www.change.org/liberonsolivierdubois), qui revendiquait en avril plus de 80 000 signatures. « Plusieurs mois après son enlèvement et grâce à notre pétition, Olivier est enfin passé du statut de l’otage dont on ne parle pas à celui dont on parle enfin », nous a alors confié la sœur d’Olivier Dubois, Canèle Bernard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici