Christine Clerc – Le second quinquennat de Macron aura duré 8 semaines

0
17

 Faute d’avoir fait campagne et d’avoir entendu le message des Français à la présidentielle, le chef de l’État se retrouve quasiment empêché.

Il le savait, dès ce triste dimanche 24 avril devant la tour Eiffel, quand il était arrivé à 21 h 30, tenant la main de Brigitte et escorté d’une vingtaine d’enfants qui avaient l’air de ne pas trop savoir ce qu’ils faisaient là. Les haut-parleurs chantaient « One More Time ». Quelque 3 000 supporteurs, au premier rang desquels l’ancien Premier ministre Manuel Valls, bientôt battu dans la lointaine circonscription d’outre-mer qui lui serait octroyée, mais aussi 1 200 journalistes accrédités venus du monde entier les attendaient depuis une heure face au pupitre blanc surmonté du sigle « Nous Tous ».

Plusieurs fois, on avait répété le score, inespéré : 58,5 % des suffrages au second tour de cette présidentielle historique, contre 41,46 à Marine Le Pen ! Cela aurait dû être un beau soir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici