Israël : la coalition au pouvoir veut dissoudre le Parlement et provoquer des élections

0
8

La coalition insolite, créée en juin 2021 pour renverser Benyamin Netanyahou, se révèle trop instable et n’a plus la majorité depuis avril dernier. Yaïr Lapid pourrait devenir Premier ministre.

Une dissolution pour remettre de l’ordre. Le Premier ministre israélien Naftali Bennett et le chef de la diplomatie Yaïr Lapid, deux chefs de la coalition au pouvoir en Israël, vont présenter un projet de loi pour dissoudre le Parlement et ainsi provoquer des élections anticipées, ont-ils indiqué ce lundi.

« Après avoir épuisé toutes les tentatives de stabiliser la coalition, le Premier ministre Naftali Bennett et (…) Yaïr Lapid ont décidé de faire voter la loi (de dissolution du Parlement) à la Knesset la semaine prochaine », soulignent-ils dans un communiqué.

Le chef de la diplomatie israélienne Yaïr Lapid sera « bientôt le Premier ministre » d’Israël, durant la période entre la dissolution du Parlement et la formation d’un nouveau gouvernement, a déclaré lundi soir l’actuel Premier ministre Naftali Bennett.

Selon l’agence Bloomberg, qui cite le Jerusalem Post, les élections anticipées pourraient avoir lieu autour du 25 octobre, si la loi passe.

Une coalition historique

Les deux hommes politiques avaient réuni en juin 2021 une coalition unique dans l’histoire d’Israël réunissant des partis de droite, de centre, de gauche, et pour la première fois, une formation arabe, afin de mettre un terme à 12 ans sans discontinuer au règne de Benyamin Netanyahou à la tête du gouvernement.

Newsletter L’essentiel du matin
Un tour de l’actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Mais cette coalition, instable depuis sa création, s’est retrouvée sans majorité en avril, à la suite de la démission d’Idit Silman, membre du propre parti de Naftali Bennett, rapporte Bloomberg. Le but du projet de loi est donc d’obtenir une nouvelle majorité.

Or l’accord de coalition Bennett-Lapid prévoyait aussi unerotation entre les deux hommes à la tête du gouvernement et le remplacement de Naftali Bennett par Yaïr Lapid en cas de dissolution du Parlement.

Si le projet de loi visant à dissoudre le Parlement est bien adopté par les députés, Yaïr Lapid deviendra ainsi nouveau Premier ministre d’Israël jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici