Le Gouvernement Malien oublie l’essentiel en matière de sécurité routière?

0
3

Il faut tout d’abord comprendre qu’une bonne sécurité routière profite et aux usagers et aux simples passagers. Les piétons doivent en premier lieu se sentir en sécurité vu qu’ils sont loin de savoir ce qui peut se passer derrière ou devant eux. Ici, nous ne parlons pas du nombre de véhicules mais plutôt de la condition dans lesquelles ils circulent.Tout d’abord des « Dos d’ânes » surélevés au delà des normes où parfois des véhicules sont projetés hors de leur passage parce qu’ayant brutalement subit un choc par dessous le moteur. Il y’en a beaucoup qui choisissent involontairement le bas-côté de la route pour pourchasser les piétons et qui en sont souvent victimes. Pour une parenthèse, le passage-piétons n’existe plus au Mali et des piétons se voient obligés de balancer le bras ou les mains pour demander pardon aux conducteurs de les laisser traverser. C’est ce qu’on appelle la partie zébrée(Niveau de passage pour piétons). Des véhicules se voient souvent en plongeon juste après avoir descendu un « Dos d’âne ».Devinez la suite…

Les dernières mesures prises par le Gouvernement

Il est question du port obligatoire du casque par les motocyclistes et leurs passagers. Une bonne mesure ne commence par la terminaison mais plutôt par le bon commencement, là où elle doit commencer. C’est une bonne mesure dans la mesure où elle protège les passagers et leurs conducteurs en cas de chute brutale ou d’accident. On peut se poser la question à savoir ce que vient faire cette mesure maintenant parce qu’il y’a une autre mesure qui normalement devrait la précéder. On est en droit de poser la question au Gouvernement si toutefois les fabricants de motocyclettes ou de gros cylindrés ne se seraient pas trompés dans la conception et la fabrication de ces engins. La raison de cette question-osons-nous-répondre à la place des décideurs que ces engins ont été bien conçus et fabriqués avec circonspection et mesure, donc avec sagesse. Pourquoi? Si un seul individu se trouve être victime et meurt par accident et qu’il soit établi que cette mort a été causée par une quelconque négligence dans la conception et la fabrication de l’engin ayant causé le drame, alors le fabricant ne serait pas surpris de se voir à la barre d’un tribunal et risquerait très gros( peut-être des milliards à payer pour avoir ôter la vie à une seule personne. Pour le sens normal, la vie d’une personne c’est vraiment beaucoup!

Pour en venir au noeud du problème en une ligne, bien avant la décision concernant le port obligatoire du casque pour les motocyclistes et leurs passagers, ne serait-il pas plus convenant et prévoyant d’exiger à ce que tous les motocyclistes gardent en l’état leurs engins à l’état d’achat? Autrement dit les rétroviseurs (qui sont retirés et jetés à la poubelle) préservent et préviennent plus des accidents que le casque? Réfléchissez-y! Parole de citoyen conscient et respectueux de la vie humaine…

Pr. Ousmane Jibhala KEITA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici