Baye Bah ne réalisera pas son rêve, en tout cas pas cette fois-ci, celui de remporter la coupe d’Afrique des Nations avec les U-20.  Les Aiglons pour leur troisième ultime sortie en match de poule ont été défaits par la Guinée Conakry par le score de 3 buts à 2. Cette défaite scelle le glas d’une équipe malienne trop insuffisante pour pouvoir prétendre à une éventuelle qualification au second tour.

Après la débâcle contre la Zambie (6 buts à 1), les Aiglons devraient s’imposer contre la Guinée Conakry et espérer une contre performance de l’Egypte face à la Zambie pour pouvoir se qualifier. A l’arrivée, la Zambie a fait le boulot en s’imposant face à l’Egypte 3 buts à 1. Ce sont les nôtres qui ont été incapables de remplir leur part du contrat. Ils ont tout simplement courbé l’échine devant la Guinée Conakry 3 buts à 2. Un point en trois rencontres, 3 buts marqués contre 9 buts encaissés. C’est le bilan famélique de la participation des Aiglons à la 20e CAN U-20. Une défense fébrile devenue une véritable passoire  composée par des joueurs en baisse de forme et sans une réelle complémentarité. Quant à l’attaque, elle était brouillonne et  inefficace.  La bande à Sékou Koita présentait beaucoup d’insuffisance pour pouvoir prétendre à une éventuelle qualification. Cette élimination est d’abord la responsabilité du coach Baye Bah. Il  nous  est ainsi  revenu que  depuis son sacre continental en 2015, le sélectionneur Baye Bah s’est “Starifié “. Il n’écoutait plus personne et s’est débarrassé de tous ceux qui lui ont aidé en 2015, rapporte une source digne de foi. Au-delà, c’est que le sélectionneur n’a pas su tirer les conséquences du match contre la Zambie. En effet, sur les 6 buts encaissés contre la Zambie près de la moitié a été prise lors des coups de pieds arrêtés. Ce fut le cas également contre la Guinée Conakry. Les Aiglons manquaient d’engagement et d’agressivité. Sur le plan purement tactique, Baye Bah  a montré toutes ses limites, en ayant été incapable de contrer les plans de son alter égo guinéen. Ce dernier a procédé à la mi-temps à un réaménagement tactique de son équipe en faisant rentrer Morlaye Sylla, auteur de deux buts guinéens  dont un sur pénalty.

Cette élimination constitue un énorme gâchis dans la mesure où les Aiglons étaient considérés pour beaucoup comme les épouvantails de la compétition. Cette sortie prématurée des Aiglons  est la troisième déconvenue de football malien en l’espace de 30 jours, d’autant qu’elle intervient après l’humiliation nationale à la CAN séniore Gabon 2017 et la grosse désillusion de nos clubs en ligue des champions africaine.

A noter que lors de la dernière CAN U-20 au Sénégal en 2015, les Aiglons étaient arrivés jusqu’en demi-finale et ont été 3e de la coupe du monde la même année.

Abdrahamane Sissoko