Accord de paix au nord Mali: Bamako « retarde » l’application, selon un responsable du MNLA

0
0

1634482_3_d755_un-touareg-pose-devant-une-carcasse-d-avion-le_1882ca56248d5381b8446fd3d2f23bdfUn chef du MNLA, qui s’est confié à Alakhbar tout en gardant l’anonymat, a accusé le gouvernement malien d’avoir « retardé » l’application de l’Accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

« Le gouvernement malien traîne les pieds et ne déploie aucun effort pour appliquer l’accord. C’est le sentiment des mouvements de l’Azawad et même des observateurs indépendants», aurait déclaré ce chef du MNLA si l’on en croit à nos confrères mauritaniens.

La rébellion du nord Mali à domination touareg avait accepté de signer samedi 20 juin 2015 l’Accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

Pour rappel, le texte prévoit la création au nord du pays d’assemblées régionales dotées de pouvoirs importants et élues au suffrage universel direct ainsi que la levée des mandats d’arrêt qui pesaient sur une quinzaine de chef rebelle. Il écarte en revanche l’idée d’autonomie ou de fédéralisme comme le réclamait la rébellion.

Un comité de suivi de l’Accord a été installé à Bamako regroupant les parties prenantes et le médiateur algérien. Malgré tout, le Nord du Mali continue de subir les assauts de la rébellion.

 

Source: afrique360.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here