Affaire Moussa Diallo et le trafic d’or à Paris : L’avocat du président Alpha dénonce les affabulations d’un imposteur

0
0

alpha_600x400_183400844L’affaire dite du trafic portant sur 200 kg d’or dont s’est dit victime, Moussa Diallo, un malien résident en France, ne serait qu’une « affabulation » et une cabale gratuite ourdie contre l’ancien Président Alpha Oumar Konaré. Son avocat Maitre François Balique surpris par l’audace des auteurs de ce qu’il a qualifié de dénonciation calomnieuse, n’a pas manqué de réagir.

En effet, depuis un certain temps, le nom de l’ancien président Alpha Oumar Konaré circule dans la presse relativement à une scabreuse affaire de trafic d’or. Que s’est il passé ?

Selon Maitre Balique, avocat du président Alpha Omar Konaré, c’est un citoyen malien résidant en France depuis l’année 1968 du nom de Moussa Diallo qui se plaint d’avoir été victime en Décembre 1999 / 2001 d’une escroquerie par les partenaires avec lesquels il s’était associé dans une opération de négoce d’or en Guinnée-Konakry. Poursuivis par le plaignant pour ces faits de droit commun, leurs auteurs ont été écroués à Conakry puis condamnés à de la prison ferme par la justice malienne.

Ainsi donc, incapable de rentrer dans ce qu’il a appelé ses droits, Moussa Diallo, se tourne vers les juridictions françaises en mettant en cause des personnes prétendues appartenir à l’entourage familial ou professionnel du Président Konaré qui ne le connaissent ni de loin ni de près. C’est le cas du célèbre multi récidiviste Toriba Diarra désigné comme étant ancien chauffeur du Président Konaré.

Connu de presque toutes les juridictions du Mali et du milieu carcéral, le nommé Toriba n’a jamais été en service chez le Président qui ne connait ni d’Adam ni d’Ève.

Aussi, selon Me Balique, « Profitant de la coïncidence d’une homonymie qu’il ne peut ignorer, le plaignant a crée l’amalgame en prétendant que le dénommé Ibrahim BAH, qui aurait été le gérant de la société guinéenne de transit dont il a été victime des agissements, serait le beau frère du président Konaré qui n’a aucun membre de sa belle famille ayant été gérant d’une société guinéenne de Transit. » L’avocat explique que le vrai beau frère du président Konaré est le Commandant Ibrahima Ba et non BAH qui est un médecin militaire installé en Allemagne et y professe depuis 1999.

L’amalgame et la machination atteignent leur paroxysme lorsque Moussa Diallo, le plaignant, implique d’autres personnes qui n’ont aucun lien direct ou indirect avec Alpha Oumar Konaré ou son épouse. Il s’agit des dénommés Samba Sow, Doussou Doumbia, N’ti Konaré, Sabim Doucouré et Madou Traoré.

Donc un certain nombre d’éléments qui conduisent Maitre François Balique à conclure que cette procédure est une « grossière tentative d’instrumentalisation d’une juridiction française fondée sur une affabulation portant atteinte à la réputation de mon client… »

Par ailleurs, Maitre Balique dément toute présence d’un autre membre de la famille du président Konaré à l’audience citée.

Abdoulaye Niangaly

Source: L’Enquêteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here