Angela Merkel en Chine: une visite dominée par les sujets épineux

    0
    0

    2016-06-13t091502z_450510501_d1aetjqiywaa_rtrmadp_3_china-germany_0C’est un difficile voyage pour la chancelière allemande en Chine : dimanche, Angela Merkel a commencé sa neuvième visite à Pékin accompagnée d’une imposante délégation, mais des bisbilles commerciales – allant du rachat d’une entreprise allemande de robots par un investisseur chinois aux surcapacités d’acier – laissent planer le doute sur le succès de ce voyage.

    Avec notre correspondante à Pékin,  Heike Schmidt

    La balade dans le palais d’Eté en compagnie du Premier ministre Li Keqiang, les honneurs militaires devant le palais du Peuple, un dîner offert par le président Xi Jinping, ces attentions à l’égard d’Angela Merkel, fidèle amie de Pékin, cachent mal le malaise entre les deux pays.

    La lune de miel est désormais terminée après des années d’euphorie qui ont hissé l’Allemagne au premier rang des partenaires commerciaux de la Chine en Europe, avec un volume de 140 milliards d’euros en 2015.

    Le dossier le plus chaud du moment est l’acier. Pékin compte sur Berlin pour faire passer ce message, martelé par le Premier ministre : « La surproduction d’acier est un problème mondial et pas seulement chinois. Je souhaite que la Chine ne soit pas pointée du doigt. »

    L’empire du Milieu exige d’être considéré comme une « économie de marché » pour exporter son acier vers l’Union européenne sans être pénalisé par des taxes antidumping.

    « Nous ne voulons pas d’une guerre commerciale », a dit Li Keqiang, une menace à peine voilée. Impossible pourtant pour la chancelière de faire des promesses à son hôte chinois, elle est soumise à la presse de sa propre industrie sidérurgique et à celle de toute l’Union européenne.

    Source: http://www.rfi.fr/

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
    Please enter your name here