Deux explosions revendiquées par le groupe terroriste Daech ont frappé la capitale irakienne dans la nuit du 2 au 3 juillet, faisant, selon un bilan révisé, 324 morts.

Le bilan de l’attentat suicide au camion piégé qui a frappé le centre de Bagdad le 3 juillet dernier s’est alourdi à 324 morts et reste toujours provisoire, a annoncé dimanche la ministre irakienne de la Santé Adela Hmoud.

Le précédent bilan officiel, communiqué le 7 juillet par le ministère de la Santé, faisait état de 292 morts.

Bagdad
© AP Photo/ Hadi Mizban
L’odeur de la mort à Bagdad: pourquoi personne ne se soucie du pire attentat de Daech

Adela Hmoud a précisé que l’identification des corps n’était pas encore terminée mais que le décès de plusieurs personnes portées disparues avait été confirmé.L’attentat, revendiqué par l’organisation djihadiste Etat islamique (EI), est le plus sanglant en Irak depuis le début de l’année. L’attentat a provoqué la colère de la population face aux autorités irakiennes, accusées d’être incapables de la protéger.

L’explosion qui s’est produite le 3 juillet dans le quartier commercial et touristique de Bagdad a en outre provoqué plusieurs incendies dans les bâtiments.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here