Des nationalistes ukrainiens ont rendue publique la liste des pires ennemis de leur pays en 2016. L’absurdité de certaines nominations laisse cependant songeur…

« Depuis plusieurs années, nous luttons inlassablement contre les ennemis de l’Ukraine. (…) Voici la liste des ennemis qui devraient être traduits en justice pour crimes commis contre l’humanité et contre l’Ukraine », affirme le site d’un groupe nationaliste ukrainien baptisé « Zlotchinets« , qBan Ki-moon, Sarkozy, Le Pen… les "Oscars" des ennemis de l'Ukraine décernésui a proposé leur sélection des ennemis de l’Ukraine version 2016.

Nous vous proposons de découvrir avec nous quelques-unes des 32 « personae non gratae » accusées de crimes graves et de nuire à la nation ukrainienne.

De façon peu surprenante, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou occupe la 8ème place de ce palmarès.

Militaires ukrainiens
© Sputnik. Evgeny Kotenko
Exercices militaires de l’Otan: des gradés ukrainiens agaçent les Américains

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qui « promeut les tendances anti-ukrainiennes sur la scène internationale et recrute des hommes d’Etat étrangers du plus haut niveau » se place quant à lui 10ème.L’ancien président français Nicolas Sarkozy arrive en 15ème position dans la liste. Il est accusé de « contribuer à la levée des sanctions antirusses » et d' »avoir de bonnes relations avec Vladimir Poutine et Sergueï Lavrov ». M.Sarkozy empêche également l’Ukraine d’adhérer à l’Union européenne et à l’Otan.

Silvio Berlusconi, ancien premier ministre italien, arrive en 16ème position. Il aurait conseillé à Vladimir Poutine, comme le prétendent les nationalistes, de « déployer +des hommes verts+ en Crimée ».

Oliver Stone, réalisateur, scénariste et producteur américain, arrive 18ème. D’après Zlotchinets, c’est « un agent recruté par la Russie, il exerce des activités anti-ukrainiennes dans le domaine informationnel et cinématographique au sein des pays de l’Union européenne ». M.Stone avancerait entre autres « une rhétorique anti-ukrainienne lors des festivals internationaux ».

Nationalistes du Pravy Sektor
© AP Photo/ Efrem Lukatsky
Ukraine: les nationalistes du Pravy Sektor, des SS contemporains

Marine Le Pen, présidente du Front National, se classe 20ème. Selon les auteurs, elle serait également un « agent recruté par la Russie », « effectue les tâches du Kremlin et organise des groupes communistes dans différents pays européens ».Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump, également accusé de ne pas détester la Russie et notamment Vladimir Poutine, occupe la 22ème place dans ce classement.

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon est lui aussi dans le collimateur des nationalistes ukrainiens. En raison de son opposition à l’entrée de l’Ukraine dans l’Union européenne, ce « partisan de la ligne politique de la Russie » arrive à la 32ème position.

La liste des ennemis de l’Ukraine comprend en outre des journalistes ainsi que d’autres hommes politiques russes, ukrainiens et européens.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here