Catégories
A l'instant Faits divers

Sur cette vidéo, un petit enfant indonésien joue avec un énorme python, s’asseyant sur lui et lui caressant sa tête, le tout filmé par des adultes, certainement ses parents, qui s’esclaffent devant cette scène insolite. Cependant, les internautes ne l’ont pas trouvé si amusante que ça, critiquant le comportement irresponsable des parents.

Une vidéo filmée fin août en Indonésie dans la province de Java et montrant un petit garçon en train de jouer avec un grand python est devenue le sujet de vives critiques dans les commentaires de la chaîne YouTube qui l’a publiée, ViralHog.

Dans le spot controversé, on peut voir un enfant laissant un python cinq fois plus grand que lui s’enrouler autour de son corps, s’asseyant sur le reptile ou encore lui caressant la tête. L’enfant semble prendre plaisir à jouer et ri de bon cœur.

En arrière-plan on entend également des adultes rires comme lui, vraisemblablement ses parents.

Mais les utilisateurs de YouTube ont jugé d’un autre œil cette situation, exprimant leur mécontentement dans les commentaires:

voiture
CC0 / XUSENRU
Une Américaine fait une découverte terrifiante sous le capot de sa voiture.

«Ces parents devraient être enfermés pour avoir permis à leur enfant faire ça, c’est absolument choquant. Heureusement que le serpent est rassasié, cet enfant serait mort en un instant. Répugnant!»

«Il ferait un très bon casse-croûte pour le serpent.»

«Le serpent doit attendre que le petit grandisse, ou alors il a déjà dîné.»

«C’est tellement idiot! Pourquoi est-il permis à ce genre de personnes d’avoir des enfants?»

Catégories
Faits divers

L’Algérie aurait érigé l’équivalent d’une muraille de Chine à sa frontière avec le Maroc

Pour protéger sa frontière avec le Maroc, l’Algérie aurait érigé une muraille comprenant l’équivalent de 6.000 kilomètres de barbelés. C’est ce que rapporte le journal marocain Al Massae, citant des sources algériennes.

L’Algérie aurait déployé l’équivalent d’une muraille de Chine (6.400 kilomètres) de barbelés le long de sa frontière avec le Maroc. C’est ce que relate ce 29 novembre le journal arabophone marocain Al Massae, citant des sources algériennes.

Alger
© SPUTNIK . VLADIMIR PERVENTSEV
La Chine et l’Algérie lancent conjointement un projet d’exploitation de grande envergure.

6.000 kilomètres de barbelés ont été posés pour cette muraille dont la construction a débuté, selon ces sources, il y a quelques années. Les autorités algériennes ont aussi installé plusieurs dizaines de tours de contrôle équipées de caméras de surveillance le long de cette muraille, selon les mêmes sources.Dans le but de renforcer le dispositif de surveillance de la frontière avec son voisin marocain, l’Algérie a aussi, rappelle Al Massae, acquis et déployé des drones et des radars reliés directement aux services de contrôle des frontières. Ceci s’ajoute aux unités de l’armée, de la gendarmerie et des gardes-frontières qui quadrillent les frontières est, ouest et sud du pays, a ajouté le quotidien.

Tableau représentant l'émir Abdelkader, protégeant les chrétiens à Damas en 1860, lors des massacres commis par les Druzes
CC0 / JAN BAPTIST HUYSMANS
Algérie: le Prix Émir Abdelkader de la Paix attribué à l’ancien archevêque d’Alger.

Dans le contexte de l’appel du roi Mohammed VI à l’Algérie pour l’ouverture d’un dialogue «franc et direct» pour relancer les relations bilatérales sur des bases saines, où il a évoqué la nécessité de rouvrir la frontière commune entre les deux pays fermée depuis 1994, Amar Ghoul, ancien ministre algérien du Tourisme et de l’Aménagement du territoire, a déclaré le 25 novembre devant la presse à Alger que la réouverture de la frontière était uniquement dans l’intérêt du Maroc.

Abdelaziz Bouteflika
© AP PHOTO / SIDALI DJARBOUB
Bouteflika pointe du doigt des «manœuvres malintentionnées qui guettent l’Algérie».

Expliquant le déséquilibre dans les échanges entre les deux pays donnant l’avantage, selon lui, à Rabat plus qu’à Alger, M.Ghoul a lancé que «nous amenons notre huile, notre sucre et tous ces biens que nous payons dans l’année à coups de milliards de dollars, en contrepartie, ils [le Maroc via la frontière, ndlr] nous inondent de haschich et de drogues». Le deuxième point sur lequel s’est appuyé l’ex-responsable algérien pour justifier son affirmation est la question des migrants sahariens et subsahariens. «Ils [les Marocains, ndlr] nous envoient les migrants subsahariens et après nous dénoncent de les avoir jetés dans le désert», a-t-il martelé.

Un satellite sur orbite
© PHOTO. RAYTHEON
Le second satellite marocain Mohammed VI-B sur le point d’être mis en orbite (images).

Pour rappel, le 6 novembre, à l’occasion du 43e anniversaire de la Marche verte, le roi Mohammed VI a proposé, dans son discours à la nation, aux autorités algériennes de relancer les relations bilatérales en créant un «mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation» destiné à permettre de régler les différends entre les deux pays. Il a évoqué notamment la réouverture de la frontière. Les autorités algériennes n’ont pas encore réagi officiellement à la proposition marocaine.

Catégories
Faits divers

Âmes sensibles s’abstenir: son instructeur en deltaplane oublie de l’attacher! (vidéo)

Un homme faisant un baptême de deltaplane a dû s’accrocher uniquement avec ses mains à l’engin après que son moniteur a oublié de l’attacher… La vidéo montrant son aventure est à couper le souffle.

Le youtubeur Chris Gursky était en vacances en Suisse quand il a voulu essayer le deltaplane. Mais son moniteur a oublié de l’attacher avant de décoller d’une colline… et le malheureux a dû s’accrocher de toutes ses forces pendant plus de deux minutes, relate The Daily Mail qui publie la vidéo de l’incident réalisée par la caméra embarquée.

Comment voler à vélo?
© PHOTO. CAPTURE D’ÉCRAN: YOUTUBE/GOPRO
Comment voler à vélo?

L’instructeur a alors dirigé l’engin d’une seule main en essayant désespérément de le ramener au sol en toute sécurité, alors que le voyageur se cramponnait d’une main à l’engin et de l’autre au dos du professionnel. La torture a duré exactement deux minutes et 14 secondes.

Finalement, alors que le deltaplane se rapprochait du sol, Chris a sauté à terre. Il s’est déchiré le tendon du biceps gauche et a dû être opéré du poignet droit après une fracture du radius distal causée par sa chute au sol, précise le journal. Le moniteur a pu continuer son vol et a atterri normalement.

Catégories
Faits divers

Un chat qui «fait des abdos» devient populaire sur le Net (vidéo)

Une vidéo d’un chat qui fait des exercices bizarres, considérés par les internautes comme de la gymnastique, est devenue virale sur le Net et a récolté neuf millions de vues en deux jours.

Un adorable chat qui fait du sport a conquis les cœurs de millions d’internautes après la publication d’une vidéo où il fait des exercices sur la page Facebook de LADbible.

Sur la séquence, le chat, allongé sur le dos, s’appuie avec ses pattes arrière sur le pare-chocs d’une voiture et lève son buste, comme s’il faisait des exercices abdominaux.

Cette gymnastique a semblé aux internautes tellement adorable que la vidéo a collecté neuf millions de vues en deux jours seulement.

Ils ont commencé à discuter ce que faisait le chat.

Certains ont rigolé qu’il avait probablement planifié une vengeance, donc qu’il voudrait être en forme. Et il y a ceux qui se sont posés la question de savoir si le pauvre chat n’était pas coincé et avait besoin d’aide.

Catégories
Faits divers

Police: une femme se fait exploser à Grozny, en Tchétchénie

Une kamikaze s’est fait exploser samedi après-midi dans la ville de Grozny, dans la République russe de Tchétchénie, a déclaré à Sputnik un haut fonctionnaire de la police locale.

Une jeune femme dont l’identité n’est pas encore connue s’est fait sauter cette après-midi devant le point de contrôle dans le district de Staropromyslovski de la ville de Grozny, capitale de la République russe de Tchétchénie, a indiqué à Sputnik le général de police Apti Alaoudinov.

Сathédrale de l'Archange-Saint-Michel de Grozny
© SPUTNIK . RAMIL SITDIKOV
Les premières secondes après l’attaque contre une cathédrale à Grozny en vidéo.

Selon lui, vers 16h00, heure locale, la jeune femme s’est approchée du point de contrôle 21. Ayant remarqué son comportement étrange, des policiers lui ont demandé de s’arrêter et de présenter ses papiers. La femme a refusé de le faire et s’est précipitée vers les policiers qui, à son approche, l’ont vue porter un engin explosif artisanal. Après un tir de sommation qui ne l’a pas fait s’arrêter, la femme a activé l’engin et s’est fait exploser.

Hormis l’assaillante, l’explosion n’a fait ni mort ni blessé.

Catégories
Faits divers

Une blonde s’en prend à la hache à une Porsche à Kiev (vidéo)

Une scène insolite s’est produite au centre-ville de Kiev. Une jeune femme a endommagé avec une hache une Porsche, en y écrivant des injures. La scène a été filmée par des passants.

Une femme vêtue d’un manteau rose s’en est pris à une voiture de la célèbre marque Porsche en plein centre de Kiev sous les regards indifférents des passants.

Un ours brun
Enfermé dans une voiture, un ours casse une vitre pour s’en échapper .

Sur une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on voit la jeune femme blonde écrire des injures avec une bombe de peinture sur une portière de la voiture de sport. Puis elle sort une hache et frappe plusieurs fois le capot, avant d’y laisser une autre inscription, sans doute elle aussi offensante.Ensuite, la femme frappe le pare-brise de la voiture, y laisse sa hache et monte dans une automobile garée à côté avant de disparaître.

Catégories
A l'instant Dernières minutes Faits divers

Des milliers de Honduriens poursuivent leur marche vers les Etats-Unis

Le président américain affirme que tout est prêt pour « arrêter l’assaut » de ces migrants, à deux semaines des élections de mi-mandat.

Environ trois mille Honduriens ont poursuivi dimanche 21 octobre leur marche à travers le Mexique vers les États-Unis, défiant le président américain Donald Trump, qui a assuré que tout était prêt pour « arrêter l’assaut » de ces migrants.

Les autorités mexicaines étaient parvenues à bloquer jeudi cette « caravane » qu’elles estiment à plus de 4 000 personnes, mais de nombreux migrants sont entrés illégalement dans le pays par le fleuve Suchiate séparant le Mexique du Guatemala. « Personne ne va nous arrêter, après tout ce que nous avons fait, comme franchir le fleuve », affirme Aaron Juarez, 21 ans, qui marche avec difficulté à cause de blessures aux pieds, au côté de son épouse et de son bébé.

Un commandant de la police fédérale a précisé qu’environ 3 000 personnes marchaient dans cette « caravane » du côté mexicain, en direction de Tapachula. Le groupe de migrants était escorté par des policiers locaux et survolé par un hélicoptère.

Avançant sous la chaleur, Jessica, 35 ans, vendeuse de cosmétique, a laissé derrière elle quatre enfants et voyage avec un fils de neuf ans. Elle a traversé le fleuve Suchiate sur une embarcation de fortune, ne sachant pas nager. « Nous n’avons pas d’argent, ni une seule goutte d’eau », déplore-t-elle.

Ni à boire, ni à manger

Comme elle, l’immense majorité des migrants n’ont ni de quoi boire, ni de quoi manger. Ils ont crié « Mexico ! Mexico ! » et applaudi les habitants qui leur ont donné des vivres. La caravane est finalement arrivée en fin de journée à Tapachula après avoir marché sept heures et parcouru 38 km sans interruption.

Des Honduriens participant à la marche pour rejoindre les Etats-Unis se reposent sur la place principale de Tapachula, au Mexique, le 21 octobre.

Les migrants, épuisés, se sont installés dans un parc, où ils ont fait la queue pour recevoir une tortilla de maïs et une cuillère de haricots noirs. « Notre courage est plus grand que les menaces » de Donald Trump, lance Britany, une jeune migrante venant de recevoir sa portion. « Nous sommes heureux même si nous ne sourions pas, nous sommes épuisés » soupire, allongé sur le sol, Brandon Ruiz, un agriculteur ayant fui son pays sous la menace des gangs.

Cette marche vers les États-Unis a débuté une semaine auparavant à San Pedro Sula, dans le nord du Honduras, après un appel sur les réseaux sociaux relayé par un ex-député hondurien. « Les gens doivent d’abord faire une demande d’asile au Mexique, et, s’ils ne le font pas, les États-Unis les rejetteront » a une nouvelle fois prévenu Donald Trump sur Twitter.

Jeudi, le président américain avait menacé de fermer la frontière avec le Mexique si les autorités ne bloquaient pas l’avancée de la « caravane ». Il avait ensuite félicité le Mexique pour sa fermeté. Mais au même moment Mexico décidait de laisser passer des femmes et des enfants.

Poursuivre ou renoncer

Le président hondurien Juan Orlando Hernandez et son homologue guatémaltèque Jimmy Morales ont dénoncé de leur côté samedi l’exploitation du « malheur des gens » pour « des motivations politiques ».

Selon un décompte de l’agence France-Presse, environ un millier de migrants se trouvaient dimanche toujours bloqués sur le pont frontalier, espérant pouvoir entrer légalement au Mexique. La frontière a été partiellement ouverte pour laisser entrer environ cinquante migrants, en majorité des femmes et des enfants.

La veille, les autorités mexicaines avaient déjà ouvert leur frontière à des femmes et enfants qui ont ensuite été conduits dans un refuge et ont affirmé avoir reçu 640 demandes d’asile. « Ici on risque d’attendre des semaines », désespère Marvin, 43 ans, préférant finalement descendre avec sa famille jusqu’à la rive du fleuve et tenter de le traverser.

Plus de trois cents personnes ont aussi renoncé et accepté de retourner dans leur pays à bord des bus mis à leur disposition par le Guatemala. Le Honduras est l’un des pays les plus violents du monde, avec un taux annuel de 43 homicides pour 100 000 habitants. Sept Honduriens sur dix vivent dans la pauvreté, selon la Banque mondiale. Plus de 500 000 personnes traversent chaque année illégalement la frontière sud du Mexique pour tenter ensuite de remonter vers les États-Unis, selon des chiffres de l’ONU.

 

Source: lemonde.fr

Catégories
Faits divers

Inde: la Cour suprême dépénalise l’adultère

« Il est temps d’affirmer que le mari n’est pas le maître de son épouse. » C’est avec cette formule lapidaire que le président de la Cour suprême a invalidé cet article du Code pénal indien, vieux de 158 ans.

Cette loi punissait de cinq ans de prison un homme qui couchait avec une femme mariée sans l’accord du mari de cette dernière, faisant ainsi passer cette épouse pour une propriété qui serait usurpée.

L’épouse n’avait pas son mot à dire, même si elle était consentante. Et surtout, elle ne pouvait pas poursuivre son mari s’il se révélait infidèle. Le gouvernement s’était opposé à cette dépénalisation, afin de préserver la sainteté du mariage. Un argument rejeté.

Après la dépénalisation de l’homosexualité et la restriction de l’utilisation de la carte biométrique, c’est la troisième fois ce mois-ci que la Cour suprême indienne impose des changements sociaux majeurs. Tous vont dans le sens du renforcement de la protection de la vie privée des Indiens.

Signe d’une modernisation d’un pays où, traditionnellement, l’individu existe peu en dehors de sa famille ou sa communauté, et marque de fabrique du président de la Cour suprême, Deepak Mishra, qui prend sa retraite lundi prochain.

RFI

Catégories
Faits divers Infos ignorées Insolites

Les astronautes de la NASA auraient-ils filmé un énorme ovni sphérique? (vidéo)

Cette vidéo prise depuis la Station spatiale internationale (ISS) montre un objet géant de forme sphérique survolant notre planète.

Des astronautes de la NASA ont réussi à filmer un objet volant non-dentifié (ovni), annonce le journal Daily Star.

La vidéo a été publiée sur YouTube et sur le site UFO Today.L’objet volant est une construction sphérique géante de couleur noire.

La NASA a déclaré qu’il fallait identifier d’urgence l’objet filmé. Un administrateur du site UFO Today, Tim Beckers, a supposé qu’il pourrait s’agir du satellite Chevalier noir.

En 1998, la NASA a publié une photo représentant un ovni. Des chercheurs ont estimé alors qu’il s’agissait d’un satellite extraterrestre.

Toutefois, il s’est avéré plus tard que l’objet en question n’était qu’un morceau de couverture thermique perdue par les astronautes lors des travaux à bord de la Station spatiale internationale.

Catégories
Faits divers

Découverte d’un “portable” âgé de 800 ans