Des nanorobots voyageront bientôt dans le corps humain

0
0

Des scientifiques envisagent d’implanter des nanorobots dans les vaisseaux sanguins. Une percée dans la médecine en perspective?

Des chercheurs de l’Université  Drexel, à Philadelphie (Pennsylvanie, Etats-Unis) ont réussi à permettre à des nanorobots d’atteindre une grande vitesse en milieu liquide.

Les nanorobots représentent des chaînes composées de minuscules particules rondes qui entrent rotation, comme une vis, grâce à un champ magnétique. Plus la chaîne est longue, plus elle est en mesure d’aller vite, lit-on dans la revue scientifique Scientific Reports.

La découverte mystérieuse
© Photo. YouTube/EVNautilus
Une nouvelle forme de vie découverte au fond de l’océan? (Vidéo)

Les chercheurs ont testé différents robots, en commençant par des chaînes comprenant trois “perles”. Le dispositif le plus long se composait de 13 particules et pouvait atteindre une vitesse de 17,85 micromètres par seconde.Afin de déplacer les robots, les chercheurs ont eu recours à un champ magnétique externe. Lorsque ce champ magnétique atteignait une grande vitesse de rotation, les chaînes se mettaient à se déplacer plus rapidement.

En plus, une haute fréquence aboutissait à la division des dispositifs longs en tronçons plus courts. Ainsi, un robot de sept perles commençait, à une certaine vitesse, à se diviser en deux chaînes de trois et quatre perles.

Ice Bucket Challenge
© REUTERS/ Dan Riedlhuber
Mission accomplie: le Ice Bucket Challenge fait avancer la science

La direction des forces magnétiques peut être modifiée de façon à ce que les deux robots se déplacent dans des directions différentes.Cette pratique pourrait notamment être utilisée afin de livrer des médicaments dans le corps humain à travers les vaisseaux sanguins. On peut également utiliser cette pratique lors des interventions chirurgicales. Par exemple, les nanorobots sont capables de nettoyer les veines et les artères bloquées par des caillots de sang ou des plaques de cholestérol.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here