Édito : Enfin la France ouvre les yeux !

0
2

soldats-camerounais-1-696x393Aussi bien la MINUSMA, les Nations-Unies au siège à New York, ont fermé les yeux sur le comportement des groupes armés quant à leur double jeu dans la crise du nord au Mali.

Chacune de ses entités savait bien que tous les groupes armés ont étroitement collaboré avec le groupe Ançardine d’Iyad pour faire basculer les régions du nord dans l’insécurité en vue d’une hypothétique indépendance concoctée par la France, avec la crise Libyenne. Les responsables français de l’époque ont fait beaucoup de déclaration à cet effet allant dans le sens du partage du Mali. N’eue-été le refus catégorique de certaines autres grandes nations, le Mali allait se retrouver en face d’une République d’Azawad.

Malheureusement IBK et son Premier ministre Modibo KEITA ont offert sur un plateau d’argent, ce que les grandes nations exceptée la France ont refusé à savoir l’autonomie et ou le fédéralisme déguisé aux groupes armés du nord. Pour cela, la France a imposé dans le dispositif des Nations-Unies et dans les postes de commandement et les centres de décisions ces diplomates chevronnés pour empêcher à l’Etat central d’exercer son autorité sur l’ensemble des régions du nord. A la fin, et suite à huit mois de négociation à Alger, un accord dit d’Alger a été imposé au Mali. Et la raison est simple, un l’incapacité d’un régime qui n’a aucun programme, ni agenda pour se sauver et sauver le Mali en même temps.

La duplicité et les compromissions ont fini d’être mises à nu par le comportement des acteurs. En ce mois de juin, depuis le début de la crise en 2012, pour une fois, le gouvernement français affiche son agacement face aux manœuvres des mouvements de Kidal, précisément du Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad (HCUA) qui complique le retour de la stabilité par son ‘’double jeu’’ avec les djihadistes d’Ançardine.

Dans un enregistrement de 14 minutes, il salue les organisateurs de la manifestation qui a eu lieu le mois d’avril à Kidal par plusieurs habitants de Kidal, en occupant la piste d’atterrissage pendant des semaines. Cela est une autre preuve de leur duplicité. Le mérite revient à M Anadif, le Patron de la MINUSMA au Mali qui a été le premier à dénoncer clairement les connivences entre la CMA et les djihadistes d’Iyad. Donc à voir de près, les français n’ont fait qu’emboiter le pas à Anadif, sachant bien qu’à la longue leur comportement sera su de tous. En conclusion, nous disons que la France a trompé le Mali sur marchandise

 

Source: http://www.maliweb.net/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here