Escroqué de 4 750 000 FCFA à Bacodjicoroni : Le jeune Abdoulaye Coulibaly saisit les autorités religieuses

0
2

photo3_coupereduit3_768202065Victime d’escroquerie de la part de Yacouba Diarra, qui se faisait passer pour un grand «Marabout» assisté apparemment de son maître, Mamadou Coulibaly, et d’Amadou Coulibaly, tous imams, le jeune Abdoulaye Coulibaly, qui a pu s’extraire des pièges de son «geôlier» escroc entend porter l’affaire devant toutes les autorités religieuses du pays.

Par le soin de Me Aliou Kéïta, Huissier de justice près du ressort judiciaire du District de Bamako, le jeune Abdoulaye Coulibaly (qui demande la récusation des imams impliqués par les fidèles musulmans) vient de saisir le ministère des Affaires Religieuses et du Culte, le Haut Conseil Islamique du Mali, le Gouverneur de Bamako et des leaders religieux comme Chérif Ousmane Madani Haïdara, Oumar Coulibaly dit Faroukou et l’IMAMA, pour leur exposer l’escroquerie dont il a été victime et les informer de la saisine du Tribunal de 1ère instance de la Commune V.

Il nous revient qu’un chef religieux aurait carrément refusé de prêter une oreille attentive au cri du cœur du jeune Coulibaly. Pour quelle raison? Mystère. En attendant, la victime et l’ensemble des fidèles musulmans de Bacodjicoroni retiennent leur souffle, avant le verdict du Tribunal de la Commune V qui doit statuer sur la question ce matin.

Pour rappel, l’affaire dont il est question remonte à plus d’un an. Yacouba Diarra, disciple de l’imam Mamadou Dah Coulibaly, se faisant passer pour un grand marabout, a soulagé de 4 750 000 FCFA le jeune Abdoulaye Coulibaly, employé de commerce domicilié à Bacodjicoroni. Un jour, il passa voir Abdoulaye Coulibaly pour l’informer qu’il était devenu un grand marabout, qui pouvait faire beaucoup de choses.

Yacouba Diarra le convaincra de passer le voir pour des consultations occultes, afin de faire de lui un homme riche. Il y a lieu de souligner ici que les deux hommes se sont connus il y a des années. Abdoulaye Coulibaly sauta sur l’occasion. Il se rendit chez son futur marabout et le marché fut conclu pour 1 000 000 FCFA.

Quelques jours après, Yacouba Diarra revient à la charge et demande de l’argent pour d’autres sacrifices de chèvres (une dizaine), de bœufs et d’un cheval, avec les sangs desquels il lavera le jeune Coulibaly.

Mais, au lieu que les affaires de ce dernier ne commencent à prospérer, elles périclitèrent plutôt. Toutes choses qui n’attirèrent point l’attention d’Abdoulaye Coulibaly dans un premier temps. A suivre.

Yaya Samaké

Source: 22 Septembre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here