0034-ESPAGNELiga - Avec un succès 1-0, le Barça se sort du piège de BilbaoFace à une équipe très volontaire et bien organisée, les Catalans ont su faire le dos rond pour s’imposer grâce à un but de Rakitic. Arda Turan et Samuel Umtiti ont notamment marqué des points ce dimanche en terre basque.

Arda Turan, l’invité surprise

L’international turc est sur la voie de la rédemption. Arrivée l’an dernier en Catalogne, il avait été plus que décevant lors de ses six mois sous la tunique des Blaugrana. Sa confiance avait été aussi affectée lors de l’Euro 2016, qu’il a traversé comme une ombre. Promis au banc et au départ, Arda Turan prouve qu’il a du caractère et qu’il ne veut pas être un second choix. Positionné sur l’aile gauche, il bénéficie des absences de Neymar et d’Iniesta. Buteur face au Betis Séville lors de la première journée, l’ancien joueur de l’Atlético a déposé un amour de ballon sur l’ouverture du score de Rakitic, d’une belle tête croisée. Inspiré et déterminé, le numéro 7 du Barça semble revenu à son meilleur niveau, celui qui avait fait craquer les dirigeants catalans l’an dernier pour la modique somme de 34 millions d’euros.

Bilbao, un adversaire coriace

Se rendre dans la cathédrale de San Mames est toujours particulier pour un footballeur. Avec le soutien de ses supporters basques toujours aussi bouillants, avec des sifflets qui feraient frémir Renaud Lavillenie sur chaque possession de l’équipe adverse, venir s’imposer à Bilbao est toujours une performance de premier rang. Cet Athletic version 2016-2017 ne déroge pas à la règle. Les hommes d’Ernesto Valverde ont exercé un pressing de tous les instants pour gêner la relance des Catalans. Les basques n’ont pas choisi l’option de défendre en bloc mais plutôt de jouer à fond les espaces laissés par Barcelone. Le coup-franc de Benat à la 85e minute a notamment laissé des sueurs froides à Ter Stegen après une frappe qui passe à quelques centimètres de son montant gauche. La défense des Catalans était trop hermétique ce dimanche soir mais nul doute que l’on reverra ce Bilbao-là cette saison.

Voir l'image sur Twitter

Umtiti continue son bonhomme de chemin

Luis Enrique a tranché à une heure du coup d’envoi : Mascherano sur le banc et le Français sur le terrain. Un choix fort qui témoigne surtout de la confiance qu’a le technicien catalan dans le défenseur tricolore. Après des premières minutes hésitantes où il a notamment hérité d’un avertissement pour antijeu, Samuel Umtiti s’est rapidement mis dans son match. Face à lui, il avait un sérieux client avec Aritz Aduriz, l’un des tous meilleurs joueurs de Liga de la tête. Pivot efficace de son équipe, Umtiti a bien su le maîtriser, en parfaite coordination avec son coéquipier de charnière, Gérard Piqué. Une nouvelle copie intéressante donc, pour celui qui va jouer des coudes avec Mascherano pour s’imposer cette saison. De bon augure pour les Bleus…
Adrien Mathieu