Facebook devient une machine à cash

0
0

0258000008412130-photo-mark-zuckerberg-f8Le réseau social publie des résultats financiers en très nette croissance. Facebook voit son chiffre d’affaires littéralement bondir de 52% par rapport à l’an dernier.

Le modèle économique de Facebook fait recette. Le réseau social américain affiche sa bonne santé financière. Dans le cadre de la publication de ses résultats pour le compte du premier trimestre, le service indique être en nette progression au regard de l’an dernier. Les piliers de la plateforme sont au nombre de 3 : la publicité, la vidéo et le mobile.

Facebook progresse en effet sur trois jambes qui lui rapportent gros. Sur le premier trimestre 2016, le groupe indique que son chiffre d’affaires a connu une progression de 52%, à 5,38 milliards de dollars. Le bénéfice net connaît également une embellie, à 1,5 milliard de dollars. Ces éléments sont à mettre au crédit de la publicité, ce segment augmente de plus de 56% sur la période.

Les recettes publicitaires du groupe sont donc en nette augmentation, à 5,20 milliards de dollars. Cette croissance s’explique par l’accent mis sur la vidéo et les réclames qui y sont associées. A date, plus de 80% des revenus publicitaires sont générés sur le mobile. Quant au nombre d’utilisateurs, il demeure également en croissance. Désormais, Facebook affirme détenir 1,65 milliard d’utilisateurs mensuels (1,09 milliard quotidien) contre 1,59 l’an dernier.

Ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes et prouvent que le modèle de Facebook fonctionne. Après avoir connu une période d’hyper croissance de ses abonnés, la plateforme monétise son audience et en tire les fruits. De quoi à présent voir plus loin.

Oculus, un relais de croissance

Lors de la présentation des résultats, Mark Zuckerberg a profité de l’occasion pour évoquer l’avenir d’Oculus, désormais propriété du réseau social. A ce sujet, le dirigeant a tenu à préciser que la réalité virtuelle ne devait pas être considérée, à l’heure actuelle, comme un élément permettant de générer de la croissance.

oculus rift

Le patron de Facebook explique : « nous n’en sommes encore qu’au début de cette technologie et son développement va prendre du temps ». Mark Zuckerberg ne s’attend donc pas à ce que la technologie rapporte à la plateforme, tout du moins dans les prochaines années.

 

Source: http://www.clubic.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here