Plusieurs hommes armés de la Coordination des mouvements et forces patriotiques de résistance (CMFPR II) sont actuellement à l’Assemblée régionale de Gao et ses alentours pour contester la mise en place des autorités intérimaires, prévues cette semaine d’après un nouveau calendrier du gouvernement.

Les bureaux de l’Assemblée régionale étaient vides à leur arrivée. Selon des témoins sur place, plus de trente combattants armés du mouvement, avec à leur tête Ibrahim Diallo, ont investi le bâtiment et ses alentours. Objectif : protester contre la mise en place des autorités intérimaires.

“Nous sommes là et nous n’avons pas l’intention de bouger. Les autorités intérimaires n’ont aucune raison d’être mises en place ici à Gao”, affirme l’un des combattants joint au téléphone. Avant d’ajouter : “il faut passer sur nos cadavres d’abord… On est là.”

L’événement survint alors que le cadre de concertation de la société civile de Gao, après deux réunions la semaine dernière, a, elle aussi, “rejeté en bloc” ce dispositif de l’accord de paix censé être mis en place dans les zones où l’administration ne fonctionne pas normalement.

Le gouvernement, qui a déjà nommé les présidents des autorités intérimaires, envisage de finir définitivement avec cette étape dans la mise en œuvre de l’accord de paix.

Aboubacar Dicko / maliweb.net