Jerry-John-RawlingsLes droits de l’hommiste du Ghana débordent de colère. Pour cause, l’appel lancé par l’ancien président du Ghana, Jerry John Rawlings, qui a plaidé pour une « application stricte » de la loi sur la peine de mort.

La proposition faite par l’ancien président ghanéen pour endiguer la série de meurtres horribles commis dans le pays est mal perçue par les militants des droits de l’homme qui n’ont pas tardé à faire montre de leur indignation.

Dans le communiqué dont nous avons pu nous procurer copie, Rawlings de dire que le Ghana ne doit pas laisser cette série de meurtres impunis, quand la Constitution prévoit la punition la plus sévère.

Parce qu’à son avis, si le châtiment suprême avait été appliqué, il y aurait pas autant de meurtres.

 

Source: afrique360.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here