«Je commencerai à faire exploser les avions»: il harcèle une connaissance avec des milliers de textos

0
12

Elle a reçu environ 10.000 messages de menace en 12 jours. Dans ceux-ci, l’une de ses connaissances écrivait qu’«ils mourraient ensemble» et qu’il «ferait exploser les avions» pour le prouver.

En Floride, la police a arrêté un homme âgé de 48 ans qui avait noyé l’une de ses connaissances sous un flot de messages. Il a été obligé de déposer une caution de 500.000 dollars, a rapporté le Sun-Sentinel.

La femme affirme qu’elle a reçu les premiers textos le 5 avril. En 12 jours, environ 10.000 ont suivi, avec des menaces et un sous-texte sexuel. Les messages ont été envoyés par un homme qu’elle n’avait vu qu’un petit nombre de fois dans sa vie et avec qui elle n’avait jamais parlé.

«Toi et moi, nous mourrons ensemble», a-t-il écrit dans l’un d’eux, renchérissant dans un autre: «Le seul homme que tu vas avoir c’est moi».

Le 13 avril, il a laissé ses habits à la porte des parents de sa victime. Cinq jours après il lui a envoyé une photo d’un ticket du parking d’un aéroport en l’accompagnant de ces mots: «Je commencerai à faire exploser les avions pour te prouver que j’ai raison».

Finalement, il a été inculpé pour harcèlement obsessif avec circonstances aggravantes et rédaction de messages de menace effrayants. De plus, il est soupçonné d’avoir poursuivi une autre femme.

Nicholas C Nelson | Florida Man 15 août

 
 

Nicholas C Nelson a été arrêté pour avoir envoyé 10 000 SMS à une femme en 12 jours et menace de conduire des chars à travers l’Amérique | 15 août

Palm Beach: l’homme de la Floride, Nicholas C Nelson, a été extradé de Géorgie cette semaine après avoir prétendument envoyé 10 000 messages supplémentaires à une connaissance de sexe féminin au cours d’une période de 12 jours. Selon la police, certains de ces messages étaient sexuellement explicites, obsessionnels et menaçaient de faire violence aux églises et aux aéroports.

Les textes ont été envoyés en avril et Nelson a été arrêté quelques jours plus tard, mais il n’a été relâché que récemment pour les forces de l’ordre du comté de Broward.

Selon la victime, les textos ont commencé le 5 avril. La femme a déclaré que les messages comprenaient des déclarations étranges et inquiétantes. «Vous et moi, nous mourons ensemble», lit-on dans un message. Un autre a parlé de son désir de conduire des tanks en Amérique et de faire sauter des églises.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here