Des systèmes de liaison par satellites ainsi que des systèmes de complexe hydroacoustique seront installés sur des bouées dotées de capteurs.

Frégate Admiral Essen
© Sputnik. Igor Zarembo
: compacts, économes, efficaces.

Un nouveau système hydroacoustique capable de détecter les navires de l’adversaire et des sous-marins à des centaines de kilomètres protégera les eaux littorales de la Russie. Il est composé de bouées dotées de sonars et de capteurs sous-marins qui émettent des signaux à la surface et sous l’eau et qui transmettent les informations au sol par intermédiaire de satellites.D’après un responsable au sein du ministère russe de la Défense, le système hydroacoustique est conçu par le bureau d’études Almaz-Anteï et tous les travaux doivent être terminés d’ici la fin de l’année prochaine, mais les dates précises restent toujours secrètes ainsi que les sites de son déploiement. L’historien de la flotte militaire russe Dimitri Boltenkov précise néanmoins que le nouveau système hydroacoustique sera plus probablement déployé en Arctique. Il est aussi à noter qu’une fois déployé le système sera capable de couvrir une région s’étendant sur des centaines de kilomètres.

Selon un ingénieur qui participe aux travaux, l’une des tâches les plus difficiles qui se dressent devant les constructeurs est l’élaboration de bouées et de capteurs sous-marins qui doivent non seulement être fonctionnels mais aussi autonomes. Selon l’expert, ces derniers doivent capturer des signaux acoustiques de longue portée. Il ne faut pas non plus oublier le problème de l’alimentation électrique du matériel, car les bouées et les capteurs seront dotés de systèmes de liaison par satellites ainsi que de systèmes de complexe hydroacoustique, rapporte le journal russe Izvestiya.

Cérémonie de mise à l'eau du brise-glace Ilia Mouromets
© Sputnik. Igor Russak
La Russie met à l’eau son premier brise-glace militaire en 40 ans

A l’heure actuelle, les sous-marins américains et britanniques cherchent à suivre les navires et les sous-marins de la flotte du Nord russe. Notamment, en août 2014, des navires russes ont détecté le sous-marin américain Virginia. Après 27 minutes de poursuite avec la participation non seulement de forces de surface mais aussi d’avions anti-sous-marins Il-38, le sous-marin étranger a quitté la région.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here