Le Japon crée son premier porte-avions depuis Pearl Harbor: contre qui?

0
4

Le Japon s’apprête à transformer ses porte-hélicoptères relativement inoffensifs en porte-avions redoutables.

Le gouvernement japonais a l’intention de construire le premier porte-avions du pays depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, écrit le site d’information Vzgliad. Ce bâtiment sera construit sur la base d’un porte-hélicoptères de classe Izumo de la marine japonaise. La construction du porte-avions sera inscrite dans le programme de défense à moyen terme du Japon dont l’adoption est prévue en décembre.

destroyer porte-hélicoptères de classe Izumo des Forces japonaises d'autodéfense
© AP PHOTO / EUGENE HOSHIKO, FILE
Le porte-hélicoptère japonais Izumo escortera des navires de l’US Navy.

Ce programme sera en vigueur jusqu’en 2024 et marquera le premier écart à l’interdiction faite à Tokyo de posséder une armée à part entière, qui est fixée dans la Constitution japonaise, a déclaré Valeri Kistanov, directeur du Centre d’études japonaises à l’Institut de l’Extrême-Orient. Dans le cadre de ce programme, le gouvernement de Shinzo Abe a décidé d’acheter aux États-Unis 42 chasseurs F-35B. Selon le quotidien Nikkei daily, le Japon réfléchit également à la possibilité d’acheter 100 avions supplémentaires pour plus de 8,8 milliards de dollars.

L’objectif est évident: il est prévu de faire embarquer les avions furtifs américains de 5e génération, notamment sur le pont des Izumo modernisés. Les chantiers navals japonais ont déjà formulé leurs recommandations pour la modification de la structure du bâtiment et l’installation d’équipements supplémentaires. Les fonds devraient être alloués dès 2019 pour lancer la construction en 2020. Des navires de classe Izumo ont été mis en service en 2015. La marine en compte seulement deux, et deux autres sont en chantier. Mais un porte-avions sur la base de l’Izumo pourrait embarquer seulement 10 F-35 en raison de sa taille réduite.

«Tout cela est évidemment contraire à la Constitution japonaise qui interdit au pays de posséder une armée à part entière, notamment des armements offensifs», précise Valeri Kistanov. De jure, les porte-hélicoptères n’étaient pas considérés comme tels.

L'Izumo, le plus grand porte-hélicoptères japonais
© REUTERS / THOMAS PETER
L’Izumo, le plus grand porte-hélicoptères japonais.

Avec des porte-avions, la flotte japonaise pourrait agit bien plus loin de ses côtes. En particulier, les Izumo modernisés augmenteront les capacités du Japon à protéger les territoires insulaires contestés comme les îles Senkaku, ainsi que les communications maritimes stratégiques pour le Japon.

Le Japon s’arme manifestement contre la Chine, et il est indéniable que Pékin ne restera pas les bras croisés. «Nous assisterons à une réaction négative de la Chine et à une hausse des investissements chinois dans les forces navales», prédit Vassili Kachine de l’Institut de l’Extrême-Orient.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur de l’article repris d’un média russe et traduit dans son intégralité en français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here