Le Mal par la vacuité et la Cabale spirituelle : démystification de l’Apocalypse religieuse par la logique multivalente. Le pacte de la réalité effective.

    0
    5

    Dans la sphère spirituelle, les mécanismes de l’Apocalypse obéissent à un nombre limité de directives spirituelles. Au-delà de tout ce qui constitue les actes de la Cabale spirituelle par l’utilisation de la logique multivalente et de la Cabale humaine associée, l’origine de l’Apocalypse se fonde sur un pacte contre-nature entre des forces spirituelles très élevées d’énergie positive et négative où la logique multivalente constitue l’outil mais non la cause de l’apocalypse.

    Les pêchés de l’humanité ne sont qu’un prétexte émergeant faux pour que l’Apocalypse puissent s’implanter dans l’esprit des êtres humains. Sa vrai cause est à chercher du côté des esprit supérieurs, objets des cultes à la surface de notre planète. Le point commun de toutes ces entités supérieures est qu’elles ont chacune subies une duperie monumentale dans la sphère spirituelle, comme les êtres humains ont subi de façon récurrente des duperies de toute nature de la part de la Cabale humaine ou spirituelle depuis longtemps (depuis l’époque des Anunnakis).

    Qu’est-ce qui pourrait pousser fondamentalement des énergies hautement positives et négatives à s’allier dans le cadre d’un pacte ? C’est un objectif commun. Cependant un tel pacte ne peut avoir de sens car ses énergies sont fondamentalement soit positive soit négative. Alors comment est-ce possible ? Il est une règle dans le domaine du cybernétisme spirituel où une réalité devient par définition effective (donc stabilisée) si les énergies spirituelles positives et négatives sont en accord. Dans le cas contraire, il y a lutte entre les deux pôles d’énergie, ceci dans le parfait respect de la logique multivalente, qui inclue, rappelons-le, le libre arbitre. Pour que l’Apocalypse devienne effective dans le cadre de la logique multivalente, il faut obligatoirement que les énergies spirituelles positives et négatives trouvent un protocole commun (le but ultime associé peut diverger entre les énergies positives et négatives) pour l’humanité en faisant alliance de fait par un pacte. Ceci est la définition de l’Apocalypse. Selon le messie planétaire, le Christ, l’humanité n’ayant toujours pas suffisamment fait la différence entre le bien et le mal, cette période permettra un renouveau par les souffrances qu’elle occasionnera. Pour les énergies négatives représentées par Satan et Lucifer, il va de soi qu’une telle période permet l’expression d’énergies négatives parmi les habitants de la planète, énergies conformes aux vibrations à la base de leur existence. Un pacte entre toutes ces forces devient presque évident.

    A l’origine des énergies positives et négatives de la sphère des esprits non incarnés se trouve le dipôle fondamental regroupant ces énergies (voir article « Sphère spirituelle, Cabale, religion et métaphysique de la 5e dimension »). Ce dipôle exerce une influence autant physique que spirituelle dans l’au-delà. Comme toute structure physique, au confins de ces énergies spirituelles portées par la logique multivalente se trouve une singularité où la question de savoir s’il y a superposition ou absence des deux types d’énergies spirituelles opposées n’a plus de sens. Cette singularité est en quelque sorte l’état d’énergie spirituelle « zéro ». Cette vacuité ou absence (d’énergie) d’esprit étant contre-nature, car rien de ce qui existe doit être entièrement dépourvu d’énergie spirituelle (existence omniprésente de la 5e densité associée à la 5e dimension physique), toute vacuité avérée dans ce qui existe constitue une contradiction primordiale contraire au principe d’existence de l’esprit. C’est la définition de ce qu’on peut nommer le Mal absolu. Il n’y a aucune raison pour que ce Mal absolu n’existe pas de façon réalisée (c’est-à-dire qui s’exprime dans l’esprit et la matière) lorsqu’il y a vacuité d’esprit (essence même de cette contradiction primordiale) dans le sens que nous avons défini. Cette vacuité d’esprit est donc l’expression d’une contradiction fondamentale entre énergies positive et  négative : tout esprit est composé soit d’énergie positive, soit d’énergie négative, même en incluant tous les paradoxes de la logique multivalente qui peuvent exister et qui sous-tendent l’expression de l’esprit. Ce Mal absolu est « naturellement » compatible avec l’énergie négative si cette énergie est utilisée de façon effective pour exercer un acte néfaste. Au contraire, ce Mal absolu est profondément contre-nature chez les entités positives. Il biaiserait leur essence profonde dans le cadre d’un pacte associant entités positives et négatives. Tel est le cas du Christ qui, en passant un tel pacte a ouvert les portes du Mal absolu sur note planète. Les preuves de cette thèse sont contenus dans les détails et les grandes lignes qui constituent la réalité de notre monde physique et spirituel. Aucun fait observable de notre monde n’est structurellement capable de démentir l’affirmation que le Mal absolu exerce une influence avérée. Mal absolu est synonyme d’aberration spirituelle. Il suffit de comprendre dans quel monde nous vivons pour cerner clairement les vecteurs spirituels et humains nommés par le terme général de Cabale lorsque ce Mal absolu atteint notre réalité matérielle : Hearing Voices, actes de tortures animales irrépressibles, misère inextinguible, cécité politique totale et inaliénable ou contradiction primordiale portée par des représentants religieux (pédophilie endémique ou exécution par crémation à vif d’êtres humains au moyen-âge). Une loi spirituelle fondamentale très simple illustre cet état de fait : ce qui est en haut (l’au-delà, le monde des esprits) est comme ce qui est en bas (le monde matériel, l’être humain), et inversement.

    La force de l’esprit tire sa source du dipôle spirituel fondamental. Alors non-Dieu (au sens de la logique tétravalente) est synonyme de Mal absolu. C’est l’ « erreur » du choix du Christ « sauveur des pêchés de l’humanité», car lui-même est divin et non-divin par nature (logique tétravalente) et par l’existence de la logique multivalente en tant qu’outil d’expression de l’esprit incluant le libre arbitre.

    Il n’y a qu’une seule solution pour contrecarrer ce Mal qui asphyxie l’expression du libre arbitre qui compose le cosmos auquel nous appartenons. Combattre dans la déontologie de celui qui a compris d’où vient le Mal absolu. Pourquoi une déontologie ? Parce que l’utilisation de la pure positivité ou de la pure négativité ne ferait qu’alimenter en énergies spirituelles les protagonistes liés par le pacte de la fin des temps. La seule arme absolue dont nous disposons pour que les Hommes imposent leur volonté est : la rupture de protocole. Un seul mot d’ordre : l’insurrection spirituelle.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
    Please enter your name here