Alors que la disparition inexplicable de navires dans «le triangle des Bermudes» continue à susciter l’intérêt des scientifiques qui semblent enfin en connaître la raison. Ainsi, des chercheurs britanniques estiment que les navires pourraient être détruits par des «vagues-assassines» dont la hauteur s’élève à plus de 30 mètres.

Des spécialistes britanniques de l’Université de Southampton semblent avoir percé le mystère du «triangle des Bermudes» qui a emporté des milliers de vies au cours du siècle dernier. Cherchant à comprendre la disparition inexplicable de multiples navires dans cette zone, les scientifiques ont mené une recherche de longue haleine, rapporte le portail Sailingscuttlebutt.

Près des Bermudes
CC0 / PIXABAY
Un navire pirate vieux de 400 ans découvert aux Bermudes

Ils ont ainsi supposé que la cause de la disparition des navires résidait dans la présence d’énormes «vagues-assassines» s’élevant à plus de 30 mètres et qui déferlent dans la zone des Bermudes.Pour la première fois, l’existence de ces vagues a été découverte en 1997. D’après les scientifiques, elles sont capables de surgir de nulle part et ont une force destructrice terrible, étant ainsi capables de faire couler de grands navires.

Pour vérifier leur hypothèse, les chercheurs ont conçu un modèle d’USS Cyclops, un grand navire qui avait été disparu dans le «triangle des Bermudes» en 1918. Plus de 300 personnes se trouvaient alors à son bord.
Grâce à une modélisation en laboratoire, les scientifiques ont su montrer l’effet d’une «vague-assassine» qui a pu détruire le navire.

Un avion léger disparaît dans le Triangle des Bermudes
© NASA
Un avion léger disparaît dans le Triangle des Bermudes

Comme l’indique Simon Boxall, spécialiste des océans et des sciences de la Terre, cette zone de l’Atlantique peut voir trois tempêtes massives se rassembler depuis différentes origines, ce qui crée les conditions parfaites pour l’apparition de vagues destructrices. Ainsi, M.Boxall croit qu’une telle poussée d’eau pourrait briser un bateau, comme l’USS Cyclops, en deux.

«Il y a des tempêtes au sud et au nord, qui se réunissent. Et s’il y en a d’autres en provenance de Floride, cela peut être une formation potentiellement mortelle de vagues-voyous. Elles sont puissantes, elles sont hautes. Nous avons enregistré des vagues de plus de 30 mètres», a-t-il conclu.

 

Source: sputniknews