Le destroyer HMS Duncan, l’un des tout nouveaux bâtiments de la marine britannique, est tombé en panne pendant des manœuvres au sein d’un groupe naval de l’Otan.

Selon la revue The Herald, le 21 novembre le navire a quitté son port et dans la matinée du 23 novembre les habitants de Devonport l’ont vu se faire tracter par un remorqueur.

Tu-95
SPUTNIK
Les avions stratégiques russes frappent Daech et le Front al-Nosra en Syrie 

Les représentants du ministère britannique de la Défense ont déclaré qu’il avait été décidé de faire revenir le bâtiment à la base pour évaluer ses problèmes techniques.En octobre, ce destroyer avait participé, au sein d’un groupe de six navires de l’Otan, à la surveillance de la flotte russe menée par le porte-avions Amiral Kouznetsov se rendant près des côtes syriennes.

Le destroyer HMS Duncan mis en service dans la marine britannique en 2013 est le dernier représentant de la classe Type 45 — des bâtiments construits depuis 2003. Actuellement, le Royaume-Uni compte six bâtiments de cette classe, dotés du complexe de défense antiaérienne PAAMS, d’un canon de 114 mm, de mitrailleuses antiaériennes ainsi que d’armement anti-sous-marin et de torpillage. Le Duncan est également capable d’embarquer un hélicoptère.

Le groupe aéronaval russe a rejoint la Méditerranée le 15 octobre. Un mois plus tard, la flotte a participé à une grande opération contre les terroristes en Syrie. Le porte-avions Amiral Kouznetsov participait pour la première fois à des activités militaires.

Ses frappes visent les dépôts de munitions, les centres de formation de terroristes et les usines pour fabriquer des armes de destruction massive situées dans les provinces de Idleb et Homs en Syrie.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur.

Source: sputniknews