Le patron de Facebook soutient les musulmans

    0
    0

    Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, a assuré, ce jeudi, qu’il soutenait les musulmans dans sa communauté et dans le monde.

    Le patron de Facebook a tenu à apporter son soutien aux musulmans, premières victimes du terrorisme dans le monde. Mark Zuckerberg a en effet déclaré, ce jeudi 10 décembre 2015, qu’il soutenait les musulmans dans sa communauté et dans le monde. « En tant que Juif, mes parents m’ont appris que nous devons nous défendre contre les attaques visant toutes les communautés. Même si une attaque n’est pas contre vous aujourd’hui, ça fait du mal à tout le monde », a écrit Mark Zuckerberg dans un message posté sur son compte Facebook.

    Rappelons que les musulmans sont victimes de stigmatisations partout dans le monde suite à la recrudescence des attaques terroristes, notamment dans les pays occidentaux. Il sont particulièrement pointés du doigt en France suite aux attentats de Paris, qui ont fait 130 morts et 350 blessés. De même, aux Etats-Unis notamment, les musulmans sont la cible de critiques, surtout depuis les attentats de San Bernardino, en Californie, qui ont fait 14 morts, commis par un couple musulman radicalisé. Ils ont procédé à une fusillade d’où le nombre important de victimes.

    Face à la menace terroriste, Barack Obama, le Président des Etats-Unis, a aussi appelé ses compatriotes à ne pas céder à la peur ou à la tentation de stigmatiser les musulmans. « L’organisation de l’Etat islamique (EI) ne parle pas au nom de l’islam, ce sont des voyous, des tueurs », a-t-il martelé, appelant à considérer les musulmans comme des alliés plutôt qu’à « les repousser à travers la suspicion ou la haine ».

    De nombreux attentats dans le monde sont revendiqués par l’Etat islamique (EI) qui contrôle des territoires entiers en Irak et Syrie. L’avancée de l’organisation armée est d’autant plus inquiétante qu’elle a des recrues partout dans le monde y compris en Occident, notamment en France et en Belgique.

    PAR ASSANATOU BALDÉ

    Source: Afrik

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
    Please enter your name here