1023067119Les attentats du 22 mars à Bruxelles ont eu un impact négatif sur le taux de réservations dans les hôtels et restaurants ainsi que sur l’afflux touristique, causant un manque à gagner de près d’un milliard d’euros pour la Belgique.

Les commerçants belges tirent la sonnette d’alarme: suite aux attentats du 22 mars, le chiffre d’affaires des sociétés privées a chuté de 122,5 millions d’euros au premier trimestre de cette année, dont 33 millions pour la Flandre (sud), et 20 millions d’euros pour la Wallonie (nord), rapporte le site du ministère belge de l’Economie.

Les dommages à l’économie belge ont été évalués à quelque 760 millions d’euros, ce qui fait au total 935,2 millions d’euros.

La crise a affecté principalement les restaurants, les hôtels, le tourisme ainsi que la sphère du divertissement dans le secteur de l’organisation des événements de masse (concerts, carnavals, compétitions sportives).Dans le contexte, certains ont tout de même réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas des taxis bruxellois, dont les revenus ont augmenté de 6,8% en raison de la limitation de l’accès aux transports en commun qui ont suivi les attaques.

Une série d’explosions, dont l’une au moins serait l’œuvre d’un kamikaze, ont frappé le 22 mars l’aéroport et le métro de Bruxelles, faisant, selon le dernier bilan, 35 morts et environ 340 blessés.

Source: sputniknews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here