LIGUE EUROPA – GROUPE C

    0
    4
    Soccer Football - Europa League - Group Stage - Group C - Bordeaux v Slavia Prague - Matmut Atlantique, Bordeaux, France - November 29, 2018  Bordeaux's Jules Kounde celebrates scoring their second goal with team mates  REUTERS/Regis Duvignau (Reuters)
    LIGUE EUROPA – GROUPE C

    Après sa victoire face au Slavia Prague (2-0), Bordeaux peut encore y croire

    Très mal embarqué avant cette 5e journée, Bordeaux, qui a dominé le Slavia Prague (2-0), peut toujours se qualifier. Les Girondins devront battre Copenhague lors de la dernière journée et espérer une défaite de Prague.

    La leçon : Bordeaux maintient l’espoir

    Le miracle est encore possible pour les Girondins ! Si Bordeaux devait l’emporter à tout prix, tout ne dépendait pas de la performance des hommes d’Eric Bedouet : une victoire de Copenhague à Saint-Petersbourg les aurait conamnés. Il n’en fut rien, les Russes se sont imposés (1-0). La première partie du contrat remplie, Bordeaux devait faire sa part du boulot. Et l’équipe a tout de suite pris le match par le bon bout, essayant de mettre du rythme pour punir une défense tchèque bien à la peine. Mais comme souvent, dans le dernier geste, Bordeaux ne s’est pas montré assez efficace devant le but. Pourtant, les Girondins se sont créé des occasions et le portier adverse, Kolar, a éfé régulièrement mis à contribution.

    Le Slavia Prague, globalement dominé et opérant en contres, a tout de même lancé un semblant de révolte en fin de première période. Mais dès le retour des vestiaires, Bordeaux n’a pas baissé de rythme et a (enfin) ouvert le score. Sur un coup franc de Kalu, De Preville trompait la vigilance de la défense adverse, trop passive (1-0, 49e). Les locaux reculaient alors, concédant plus de terrain et d’occasions aux attaquants du Slavia. Kamano, Sankhare et Karamoh, sur le banc au début de la rencontre, étaient successivement lancés pour apporter de la fraîcheur à une équipe qui commençait à souffrir face aux assauts répétés. Et surtout, Eric Bedouet voulait apporter de la vitesse pour punir les visiteurs.

    Voir l'image sur Twitter

    FC Girondins de Bordeaux

    @girondins

    En fin de rencontre, Bordeaux s’est fait très peur, comme sur ce sauvetage sur sa ligne de Sabaly (79e), mais aurait pu aussi creuser l’écart par Cornelius ou Sankharé sur des contres. Et quand Kamano, sur la dernière action du match, contournait le gardien mais ne pouvait trouver mieux que le poteau (94e), le Matmut Atlantique se disait qu’il allait trembler jusqu’au bout. Dans la foulée, Koundé achevait les espoirs adverses sur un service de Sankharé (95e). Ce succès précieux maintient Bordeaux en vie dans un groupe C encore indécis. Le Zenith est qualifié, mais le Slavia Prague, Copenhague et donc les Girondins peuvent encore espérer passer. Pour Bordeaux, il faudra l’emporter contre les Danois, et espérer une victoire des Russes face au Slavia Prague.

    Le gagnant : Pour Youssouf, la jeunesse n’est pas un problème

    Rarement utilisé en Championnat, le jeune milieu de terrain de 19 ans avait l’occasion de se distinguer ce jeudi en Europe. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas du tout été intimidé. Alors que les Bordelais devaient l’emporter, il a pris les choses en main dès l’entame de la rencontre. Par deux fois, il a montré sa qualité de frappe sur coup franc, forçant Kolar à s’interposer (7e, 54e), mais aurait aussi pu marquer sur une demi-volée que le portier repoussait une nouvelle fois (32e). Omniprésent dans le jeu, aussi, il a cherché à mettre du rythme. Par ses passes ou ses courses, il a tenté de jouer vers l’avant et d’apporter offensivement à son équipe. Auteur d’un match intéressant, il a été remplacé par Sankharé à vingt minutes du terme, probablement émoussé par sa grosse activité. Une performance qui devrait donner du grain à moudre au staff des Girondins en vue des prochaines rencontres de Ligue 1…

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
    Please enter your name here