LIGUE EUROPA – GROUPE H

    0
    3
    Soccer Football - Europa League - Group Stage - Group H - Eintracht Frankfurt v Olympique de Marseille - Commerzbank-Arena, Frankfurt, Germany - November 29, 2018  Olympique de Marseille's Bouna Sarr (L) looks dejected after scoring an own goal for Eintracht Frankfurt's third goal  REUTERS/Ralph Orlowski (Reuters)
    LIGUE EUROPA – GROUPE H

    Marseille touche le fond sur la pelouse de l’Eintracht Francfort (4-0)

    Avec une équipe très largement remaniée, et un CSC incroyable de Luiz Gustavo, Marseille a bu la tasse sur la pelouse de l’Eintracht Francfort (4-0), assuré de terminer premier. Déjà éliminé, l’OM reste bon dernier.

    La leçon : Marseille a sombré

    Déjà éliminé au coup d’envoi, Marseille avait l’occasion de sauver l’honneur, et de montrer un visage moins terne que celui affiché cette saison sur la scène européenne. C’est raté, et dans les grandes largeurs. A vrai dire, les Olympiens n’ont même pas eu le temps de souffler qu’ils étaient déjà menés au score après… 55 secondes de jeu ! A l’affût suite à une frappe de Gacinovic repoussée par Pelé, Jovic ne s’est pas fait prier pour mettre les siens sur la voie royale. Puis Luiz Gustavo a doublé la mise pour les Allemands en inscrivant le CSC de l’année, sur une passe en retrait intouchable pour son gardien (17e).

    Avec un petit peu plus de réalisme, Francfort aurait pu corser l’addition à de nombreuses reprises, et donner au score des allures de correction. Mais Jovic, seul face à Pelé, a manqué le cadre (19e), Tawatha s’est complètement déchiré (24e), Gacinovic a buté sur le gardien olympien (29e) et Haller a vu sa frappe flirter avec le poteau (57e). Finalement, le 3-0 a été inscrit par… Bouna Sarr, sur un nouveau CSC. Suite à un centre de Da Silva, l’ancien Messin trouvait le fond de ses propres filets en essayant de mettre en corner (62e). Terrible… Jovic, de près, enfonçait alors le clou et renvoyait l’OM à ses études (67e). Avec un point au compteur en cinq matches, et une différence de buts de -8, l’OM n’avait tout simplement rien à faire là. Francfort, de son côté, est assuré de terminer à la première place.

    Voir l'image sur Twitter

    2 – Marseille est devenu la 2e équipe française 🇫🇷 à inscrire 2 CSC lors d’un même match en compétition européenne, après Lyon contre le Club Bruges en C3 le 1er octobre 1975. Grotesque 

    Le gagnant : Jovic poursuit son show

    On attendait Haller, on a vu Jovic. Même si l’attaquant français a livré un match honorable, il s’est fait voler la vedette ce jeudi par son compère d’attaque. Efficace, précis et toujours bien placé, le jeune Serbe s’est offert un doublé qui porte à cinq son total de buts cette saison dans la compétition en autant de matches. Mieux, le joueur de 20 ans, prêté par le Benfica, a inscrit là ses douzième et treizième buts lors de ses onze derniers matches, toutes compétitions confondues. Du bon boulot…
    Le perdant : Mitroglou n’y est plus du tout
    Aligné en pointe aux côtés de Valère Germain, Kostas Mitroglou a traversé le match comme un fantôme. En manque total de confiance, l’attaquant grec n’a rien réussi de bon. Son seul fait d’arme : un centre en retrait… pour un adversaire. Ses stats : 23 ballons touchés (pire total des 22 acteurs présents au coup d’envoi), pour 0 tir en 90 minutes. Beaucoup d’observateurs s’étonnaient de ne pas voir Garcia aligner plus souvent le duo Germain-Mitroglou. Ils ont certainement un début de réponse…
    Bruno Rodrigues

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
    Please enter your name here