LIGUE EUROPA – GROUPE K

    0
    4

    Soccer Football - Europa League - Group Stage - Group K - FK Jablonec v Stade Rennes - Strelnice Stadium, Jablonec, Czech Republic - November 29, 2018  Stade Rennes' Clement Grenier celebrates scoring their first goal with Ismaila Sarr and team mates  REUTERS/David W Cerny (Reuters)LIGUE EUROPA – GROUPE K

    Rennes, vainqueur à Jablonec (0-1), s’offre une finale contre Astana

    Grâce à un but sublime de Clément Grenier, Rennes est allé s’imposer sur la pelouse de Jablonec (0-1) et a désormais son destin en main. En cas de victoire contre Astana lors de la prochaine journée, les Bretons seront qualifiés pour les seizièmes.

    La leçon : Rennes a son destin en mains

    On moquait – à juste titre certainement – les performances ridicules des clubs français dans cette Ligue Europa, mais force est de constater que cette 5e journée a quelque peu changé la donne. Pas pour l’OM, toujours au fond du trou, mais pour Bordeaux et Rennes. Les deux ont encore une chance de se qualifier pour les seizièmes de finale de cette C3. Si les Girondins n’ont pas leur destin entre les mains, c’est différent pour les Bretons. Avertis de la défaite d’Astana contre Kiev plus tôt dans la journée (0-1), les hommes de Lamouchi savaient qu’un succès en République Tchèque leur offrirait une finale pour la qualification dans quinze jours au Roazhon Park. Et ils ont fait le boulot.

    La première période a été très compliquée. Jablonec a eu la maîtrise du ballon mais ne s’est montré dangereux qu’à la demi-heure de jeu, par Dolezal puis Lischka coup sur coup. Les Rennais ont su laisser passer l’orage, gérer leurs temps faibles et piquer au moment opportun. C’est Clément Grenier qui a endossé le costume de héros. Sur une remise en retrait d’Ismaïla Sarr, l’ancien Lyonnais enroulait sa frappe dans la lucarne d’un Hruby impuissant (0-1, 55e). Suffisant pour des Bretons qui se sont alors contentés de gérer cette avance face à des Tchèques peu inspirés. Hunou a même manqué la balle de 2-0 dans les derniers instants. Contre Astana lors de l’ultime journée, le Roazhon Park devra s’enflammer et porter son équipe. Une victoire sera synonyme de qualification. C’en est presque inespéré.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
    Please enter your name here