Ancien_president-MALIENSGénéralement, les premiers Ministres au Mali sont considérés comme des grands commis de l’Etat. De l’indépendance du Mali en 1960 à maintenant 15 Premiers Ministres se sont succédé. Après leur départ de la Primature, avant l’ère démocratique, aucun avantage particulier ne leur était accordé. Tel fut le cas de Modibo KEITA, Jean Marie KONE et le Professeur Mamadou DEMBELE. Ils n’ont rien réclamé comme avantage particulier après leur départ de la Fonction de Chef de l’Administration Nationale. C’est donc avec l’avènement de la démocratie que le Président ALPHA a remédié à cette solution sur initiative de l’actuel Président I.B.K « Rendons à CESAR, ce qui est à CESAR et à Dieu ce qui est à Dieu ».

Evaluons donc ce que coûte mensuellement un ancien Premier Ministre où budget National. Une loi a été votée dans ce sens par l’Assemblée Nationale, pour faire bénéficier tous les Premiers Ministres de l’ère démocratique. Les bénéficiaires sont au nombre de 14 allant de Soumana SACKO, à Moussa MARA. Leur avantage se décompose comme suit :
– Frais pour l’eau et l’électricité – 300 000 F CFA
– Frais de représentation de la Fonction de Premier Ministre – 500 000 FCFA
– Carburant 500 litres soit une valeur monétaire de 350 000 F CFA
– Salaire mensuel du cuisinier fonctionnaire – 75 000 F CFA
– Salaire du chauffeur fonctionnaire – 90 000 F CFA
– La provision mensuelle pour la prise en charge médicale à l’extérieur du Mali 1 000 000 FCFA
Le coût moyen de l’entretien mensuel d’un premier Ministre se chiffre à 2 315 000 F CFA.
Notons aussi que dans la plus part des cas, ils sont désignés comme Président de Conseil d’Administration (PCA) dans les grandes sociétés d’état ou sociétés Mixtes. Si c’est le cas, ce poste très souvent leur rapporte mensuellement au moins 1 million F CFA. Ce montant ajouté où premier montant déjà calculé amène le coût d’entretien mensuel d’un premier Ministre à 3 315 000 FCFA. Ce montant semble assez correct pour éviter à nos anciens grands commis de l’Etat d’aller quémander du carburant à la Primature ou dans les services étatiques, mais aussi éviter de les faire prendre le taxi parce que leur vieille bagnole est en panne, et les moyens manquent pour la réparer. Il faut remarquer que périodiquement tous les cinq années, un véhicule 4×4 neuf et une voiture Berline neuve leurs sont octroyés pour leur déplacement.
En ce qui concerne les anciens présidents de la République de l’ère démocratique pendant la transition dirigée par Dioncounda TRAORE, une loi a été votée à l’Assemblée Nationale relative à leurs émoluments.
Evaluons donc le coût d’entretien d’un ancien Chef d’Etat du Mali :
– Emolument mensuel = 6,6 millions F CFA
– Coût Moyen du Billet d’avion à raison de 2 à 3 voyages par an en Afrique, en France et aux U.S.A etc… en classe première accompagné d’au moins d’un garde-corps – 12 millions F CFA
– Frais pour l’eau et l’électricité – 1 000 000 F CFA
– Carburant – 1000 litres soit 700 000 F CFA
– Salaire du cuisinier fonctionnaire = 125 000 FCFA
– Salaire du chauffeur du Président = 150 000 FCFA
– Salaire du chauffeur de Madame la Présidente = 150 000 F CFA
– Salaire d’une dizaine d’Agents de sécurité (sous-officiers) pour le domicile = 2 000 000 F CFA
– Salaire pour deux gardes du corps du Président = 500 000 F CFA
– Salaire d’un garde du corps pour Madame la Présidente = 250 000 F CFA
– La provision mensuelle pour la prise en charge médicale pour le couple présidentiel = 3 millions F CFA.
Le coût d’entretien mensuel d’un ancien Chef d’Etat se chiffre à 26 475 000 F CFA.
En plus l’Etat malien leur dote d’un véhicule 4×4 et d’une voiture berline de ville, tous les cinq ans avec un 4×4 pour son escorte. On peut dire que l’Etat malien a mis ses deux catégories d’anciens dirigeants dans de meilleures conditions pour le restant de leurs jours. Il s’agit dès à présent d’en faire la même chose pour les anciens Ministres de la République, les anciens Présidents de l’Assemblée Nationale, du futur SENAT et les autres chefs d’institutions de la République dont la plupart tire le diable par la queue. Cette tâche si le Président I.B.K arrivait à réparer cet oubli, il rentrera dans l’histoire.

Badou S. KOBA

Source : CARREFOUR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here