AqmiLes djihadistes d’Al-Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) ne comptent libérer les deux otages suédois et sud-africains enlevés de leurs chambres d’hôtel à Tombouctou depuis novembre 2011. Du moins pas avant que les gouvernements de ces pays dont sont originaires lesdits otages se montrent prêts à satisfaire leurs revendications.

Le Sud-Africain Stephen Malcolm McGown et le Suédois Johan Gustafsonont ont été enlevés en même temps que plusieurs autres Occidentaux par un groupe d’hommes armés dans leur hôtel à Tombouctou (nord-ouest du Mali), le 25 novembre 2011.

Si l’on en croit à nos confrères mauritaniens d’Al Akhbar qui citent un enregistrement vidéo, les djihadistes demanderaient ont exigé la satisfaction de leurs revendications aux gouvernements suédois et sud-africain. Non sans prévenir aussi aux gouvernements suédois et sud-africain d’éviter de recourir à la médiation française.

L’image montre toujours selon Al-Akhbar, derrière les deux otages une photo d’un combattant d’Aqmi sur laquelle il est écrit : «Attendez bientôt un message aux gouvernements suédois et sud-africain ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here