Nord du Mali : série d’attaques meurtrières dans plusieurs localités

0
1

complet_MINUSMA_010616_604071481Un casque bleu a été tué et quatre autres blessés dans l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule hier dans le nord du pays. La mission des Nations unies a confirmé tout en condamnant cette attaque dont ont été victimes les soldats de la paix.

Dans un communiqué, la Minusma a « déploré le décès d’un Casque bleu parmi les cinq blessés ». L’explosion meurtrière qui a provoqué les événements, s’est déroulée dimanche matin. Le véhicule a « heurté peu avant 7 heures un engin explosif improvisé sur une mine à environ 11 km au sud d’Aguelhoc-Anéfis, dans la région de Kidal ».

La victime et les blessés sont tous Tchadiens. Une deuxième explosion s’est produite le même jour, « vers 09h » au passage d’un autre véhicule de la Minusma, mais elle n’a pas fait de victime.

Selon la Mission onusienne, un engin a explosé au passage d’un véhicule de la Force en patrouille, à 2 km à l’est du camp de la Minusma à Kidal », « causant uniquement des dommages matériels ». Les deux explosions n’ont pas a, ce stade, été revendiquées.

La Minusma a « condamné fermement ces attaques qualifiées de lâches et dénoncé avec la plus grande vigueur cette série d’actes révoltants qui ciblent son personnel ».

Il y a quelques jours dans cette région de Kidal de violents affrontements ont opposé les combattants du Gatia à ceux du HCUA. Dans la ville c’est un calme relatif qui règne lors que les populations craignent de nouveaux affrontements. Selon un responsable de la CMA, « des discussions sont en cours pour « un retour rapide à la normale ». Aussi, selon lui, « les populations s’organisent pour la mise en place des patrouilles mixtes, du MOC et des autorités intérimaires ».

Mais pour les responsables de la Plateforme, « la médiation et le gouvernement doivent prendre leurs responsabilités face à la situation de Kidal ».
Au même moment, dans d’autres localités du pays, les attaques se multiplient. A Gossi, c’est un homme armé qui a attaqué hier soir vers 1 heure du matin la Maison des jeunes de Gossi qui accueillait un concert. Le bilan de la fusillade fait état d’un mort et de quatre blessés. Selon des sources locales, l’assaillant qui s’est enfui après son forfait, s’est servi d’une arme automatique.

Deux individus armés ont assassiné au cours de la soirée la tante du maire de la commune rurale de Kerena, dans le cercle de Douentza. Les meurtriers ont aussi blessé gravement le neveux de l’élu qui a été évacué à l’hôpital régional de Mopti. Les faits se sont déroulés dans le quartier secteur de Douentza aux environs de 20 heures. Des sources locales indiquent que c’est le maire qui était visé.

Aussi dans la région de Tombouctou, des hommes armés ont attaqué et pillé le village de Koiratao dans le cercle de Niafunké. Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi. Les assaillants ont fait irruption dans la bourgade aux environs de 23 heures et ont encerclé des jeunes du village qui prenaient le thé. Ils ont effectué des tirs de sommation avant de piller plusieurs concessions.

Après avoir occupé la localité pendant 3 heures, ils ont emporté 3 motos, une charrette, des téléphones portables et vidé la boutique du village.

Source: Studio Tamani

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here