Nouvelles vedettes d’assaut pour les forces spéciales russes

0
1

Les unités spéciales du ministère russe de la Défense ont reçu leurs premières vedettes d’assaut, de transport et de débarquement produites par le consortium Kalachnikov.

D’après le communiqué de presse du consortium, ce groupe de vedettes de combat a passé les essais en 2015 avant d’être accepté par l’armée russe.

Ouverture du Salon de la marine de Saint-Pétersbourg
© SPUTNIK. ALEXEY DANITCHEV
Salon naval de Saint-Pétersbourg: Kalachnikov sort la grosse artillerie

Deux modèles rejoindront les forces armées: la vedette de transport et de débarquement BK-16, qui peut accueillir jusqu’à 19 hommes, deux membres d’équipage et naviguer jusqu’ 42 nœuds (presque 78 km/h); ainsi que la vedette d’assaut BK-10 pouvant transporter 10 hommes et dotée de quatre mitrailleuses de 7,62 mm en combinaison soit avec un module de combat, soit avec deux mitrailleuses de 12,7 mm, soit avec un lance-roquettes de 40 mm. Ce caractère modulable permet d’adapter les armements en fonction de la mission. L’autonomie des deux vedettes dépasse les 400 miles, ce qui permet aux navires de « travailler de manière coordonnée pour remplir une mission commune en assurant le débarquement d’un groupe d’assaut sur la côte, un appui-feu aux unités spéciales et à l’infanterie de marine, ainsi qu’en remplissant des opérations de patrouille, de diversion et d’anti-diversion ».

Tir d'un missile antinavire supersonique russe Moskit (archives)
© SPUTNIK. ILDUS GILYAZUTDINOV
La Russie offre une vedette lance-missiles à l’Egypte

Aujourd’hui le groupe Kalachnikov, qui fait partie de la compagnie d’État Rostec, est largement sorti du cadre de la production des seules armes d’infanterie. Le consortium a acquis le chantier naval de Rybinsk où ont été construites les vedettes en question, ainsi que les drones de conception russe ZALA AERO. Le consortium compterait également fabriquer des missiles guidés à courte portée et à cet effet, Kalachnikov aurait acheté des parts dans la compagnie NPO Systèmes et technologies de haute précision.Tout cela, couplé à la diversification de la production et à l’instauration de moyens de production avancés, a permis au consortium de tripler son chiffre d’affaires en un an. En 2015, Kalachnikov a affiché un profit d’environ 2,1 milliards de roubles (près de 30 millions d’euros), après des pertes de 340 millions de roubles (4,8 millions d’euros) en 2014.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur.

Source : sputniknews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here