00018Philippines- 700 morts dans la guerre contre la drogueDepuis l’arrivée au pouvoir de Rodrigo Duterte, des centaines de toxicomanes ou vendeurs présumés sont mortes aux Philippines, abattues par la police aussi bien que par des civils.

Le président des Philippines, Rodrigo Duterte
© AFP 2016 TED ALJIBE
Le président des Philippines, Rodrigo Duterte

Depuis l’arrivée au pouvoir de Rodrigo Duterte, des centaines de toxicomanes ou vendeurs présumés sont mortes aux Philippines, abattues par la police aussi bien que par des civils.

Le président élu des Philippines, l'avocat populiste Rodrigo Duterte
© AP Photo/ Aaron Favila
Le « Donald Trump philippin », tout nouveau président, prête serment

Le 4 juin dernier, Rodrigo Duterte, tout juste élu à la présidence, a lancé un appel au meurtre de trafiquants de drogue sans s’embarrasser de procédures judiciaires. Depuis lors, plus de 700 personnes soupçonnées de consommer ou de distribuer des drogues ont été tuées dans le pays, signalent les organisations des droits de l’homme.Lors de sa campagne électorale, l’ex-maire de la ville de Davao avait promis d’en finir avec le trafic de drogue et la criminalité dans un délai de six mois en tuant si nécessaire des milliers de criminels. Bien que l’objectif fixé par M.Duterte soit toujours loin d’être atteint, son arrivée au pouvoir a déchaîné une vague de violence impressionnante.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro
© AP Photo/ Ariana Cubillos
Deux proches présumés de Maduro soupçonnés de trafic de drogue

Les raids policiers visant les présumés repaires de trafiquants de drogue font des morts chaque nuit aux Philippines. Les autorités affirment pour leur part que tous les suspects tués étaient armés et ont été abattus car ils s’opposaient à leur arrestation.L’escalade de violences a en outre eu pour conséquence de pousser des dizaines de milliers de consommateurs ou de petits trafiquants de drogue à se rendre aux autorités afin de promettre de rentrer dans le droit chemin.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here