Poutine aurait sonné à un portique de sécurité, l’information démentie par le Kremlin

0
15

Auparavant, un journal russe a écrit qu’avant d’entrer dans le bâtiment d’un centre commercial de Singapour, la sécurité a obligé le Président russe à passer par un portique de détection et que Vladimir Poutine…a «sonné». Plus tard le porte-parole du Kremlin a démenti cette information.

Selon une information de l’envoyé spécial du journal Kommersant, le matin du 14 novembre, Vladimir Poutine aurait été arrêté par la sécurité du centre commercial de Singapour Suntec qui lui aurait demandé de passer par un portique de détection lorsqu’il a… «sonné».

Pourtant personne n’a voulu inspecter le Président russe ni même lui demander de vider ses poches de tout objet métallique.

Le 15 novembre, le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov a démenti cette information à la station de radio «Govorit Moskva» (fr. Moscou parle, ndlr) en ajoutant que Vladimir Poutine «est passé, comme tout le monde, par le tourniquet».

Vladimir Poutine s’est rendu à Suntec afin de participer à des discussions dans le cadre du sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

Comme l’avait écrit le journal Kommersant, lorsqu’un portique de détection est présent à l’entrée, un passage supplémentaire avec un ruban rouge est ajouté pour les Présidents et même pour les ministres afin de leur faire contourner le portique.

Le sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est se déroule à Singapour du 13 au 15 novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here