IMG_4900_0_869229225Pour avoir déclaré que « notre pays transporte l’instabilité chez ses voisins », Tiéblé Dramé fait subir les pires exactions sur les maliens vivants à l’étranger. Il nous croyait tous atteints d’autisme, mais il s’est trompé en frappant plus fort.

S’exprimant sur les antennes de Radio France Internationale sur la situation socio politique du Mali, le président du PARENA, Tiéblé Dramé a commis ce qu’il convient d’appeler un sacrilège politique en déclarant sans gène que « le Mali transporte l’instabilité chez ses voisins » faisant allusion aux attaques terroristes de ces derniers temps qui ont frappé le Burkina et la Cote D’ivoire.

 

« Les terroristes arrêtés et impliqués dans ces attentats sont des Maliens » accuse Tiéblé Dramé.

La gravité de ces déclarations assimilable à une attaque criminelle contre  la Nation malienne toute entière, a provoqué une très grande colère, non seulement au sein de la population, mais aussi et surtout au sein de la communauté internationale. Le silence de nos prétendus partis politiques est bien étonnant et gravissime. Pourtant la vague de consternation qui a ébranlé le cœur des Maliens, n’a eu aucune limite.

Boubacar Ouattara, un malien résident en Asie nous a laissé entendre sa  grande colère et sa consternation dans des termes les plus acerbes que nous n’avons pas pu nous empêcher de partager avec nos lecteurs : « Tièbilé Dramé ne devrait pas tenir de tels propos. Je trouve ça indécent et même apatride. Nous savions que certains hommes politiques n’aimaient pas le Mali, mais nous n’avons jamais imaginé qu’ils pourraient aller jusqu’à franchir ce pas. C’est regrettable, Dramé a démontré qu’il n’aime pas le Mali donc il ne mérite pas de s’exprimer au nom des Maliens. Il doit rendre ses papiers… ». Ici à Bamako, des diplomates occidentaux nous ont confié que certainement Dramé avait été surpris par le journaliste, mais ne croient pas toujours que ces propos puissent être proférés par un homme politique qui, de surcroit, prétend à la magistrature suprême. « Quelques soient les motifs, on ne jeté pas son pas pays en pâture. C’est pas correcte ».

Ce cadre politique qui a requit l’anonymat est membre de l’opposition. Il veut ménager son camarade. Son compagnon lui, responsable d’une structure politique n’est pas tendre du tout. Il assène : «  Aucun Malien ne se retrouve dans les tartufferies de Dramé. C’est irresponsable de dire que le Mali est contagieux comme la peste. Il veut donc dire à tous nos voisins que nous sommes la cause de leur malheur en ayant transporté l’instabilité chez eux à travers le terrorisme ? Tièbilé doit passer devant un tribunal tant qu’il n’aura pas prouvé le bien fondé de ses allégations ».

Suite à ces graves allégations, nos compatriotes vivants dans les pays voisins ne dorment plus que d’un seul œil. « Nous subissons les railleries des gens dans les rues d’Abidjan. On vous traite et maltraite parce qu’un responsable politique de votre pays même a déclaré sur RFI que vous avez transporté le terrorisme dans leur pays.

A longueur de journée, les Maliens sont victimes de plusieurs formes de violences liées à ces propos de Dramé.Vraiment nous ne lui pardonnerons jamais ce mensonge. Si les autorités maliennes ne prennent pas les dispositions pour corriger ces propos, nous souffrons tous et ce n’est pas juste. » Nous a déclaré Diakaridia Diabaté, un malien résident en Cote D’ivoire. Quelle ne fut grande l’humiliation des Maliens, des vrais Maliens ?

Qu’est ce qui peut bien justifier une sortie aussi hasardeuse pour Tièbilé Dramé ? « La haine et la méchanceté » nous ont répondu certains tandis que d’autres pensent simplement que Dramé n’aime pas le Mali.

Pourtant, à y voir de près, ils n’ont pas tort.

Simplement parce que Dramé dormait quand le Mali a été frappé par cette inédite invasion djihadiste. Il faudra donc lui rafraichir la mémoire avant ses prochaines maladresses. En attendant, il doit payer pour ce sacrilège. Il n’ya pas d’autres qualificatifs. A Suivre

 

Chrystian Dembélé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here