Terrorisme : Mokhtar Belmokhtar est bien vivant

    0
    0

    Moctar_Belmoctar_alias_494331010Mokhtar Belmokhtar est bien vivant. C’est en substance le message qu’a voulu faire passer le groupe Al-Mourabitoun – qui a fait allégeance à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) – en diffusant jeudi 19 mai une série de textes attribués à l’émir algérien, dans lesquels il appelle les Marocains et les Algériens à se soulever contre leurs régimes, les Mauritaniens à rejoindre les jihadistes qui combattent dans l’Azawad (le Nord du Mali) et les Egyptiens à embrasser le jihad Al-Mourabitoun, exprimant là pour la première fois un intérêt pour l’Egypte.

    Tous ces messages sont signés par le “commandant Khaled Abou Al-Abbas” (le nom de guerre de Belmokhtar), avec la mention “qu’Allah le protège” : le groupe voulant signifier par là que son chef est encore vivant.

    En juin 2015, près d’Ajdabiya, en Libye, Mokhtar Belmokhtar avait été visé par des F15 américains, mais sa mort, démentie par les groupes jihadistes locaux puis par Al-Mourabitoun, n’a jamais été confirmée par le Pentagone.

    Une vidéo sur les réseaux sociaux

    Au début du mois de mai, il serait d’ailleurs apparu brièvement en compagnie de jihadistes libyens dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Mais la séquence ne donne aucune indication de la date à laquelle le chef jihadiste aurait été filmé. La série de messages de cette semaine attribués à l’Algérien ne permet pas non plus de lever le voile sur le sort réel de Belmokhtar.

    En novembre 2015, janvier et mars 2016, le groupe Al-Mourabitoun, seul ou associé à d’autres réseaux d’Aqmi, a été à l’origine de trois attaques qui ont visé l’hôtel Radisson Blu de Bamako, au Mali (22 morts), Ouagadougou, au Burkina Faso (30 morts), et la plage de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire (22 morts).

    A. M. C. avec AFP

    Source: L’Indicateur du Renouveau

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
    Please enter your name here