Nîmes et Reims à la fête, l’émotion de Loïs Diony enfin buteur avec Saint-Etienne ou encore le trou d’air d’Angers… Retrouvez les tops et les flops de la rédaction à l’issue du multiplex de la 1ère journée de Ligue 1.

TOPS

Reims et Nîmes voyagent très bien
Le Stade de Reims et le Nîmes Olympique ont été à la fête ce samedi soir. Le champion de Ligue 2 la saison dernière et son dauphin l’ont tous deux emporté. Pour les Rémois, cela a été presque facile à Nice (0-1). Moussa Doumbia s’est frayé un chemin jusqu’à l’entrée de la surface en tout début de match (3e) et sa frappe à ras de terre du droit a trompé Cardinale. La suite ? Les Champenois ont tenu le score contre des Niçois limite apathiques.

Côté nîmois, cela a été plus rocambolesque. Pourtant, les Gardois ont également marqué très vite grâce à Thioub à la 4e minute. Puis Angers a mis trois buts et s’est retrouvé assez largement devant avant l’heure de jeu (3-1). A la 75e minute, le score n’avait pas bougé et on avait du mal à imaginer les hommes de Stéphane Moulin craquer. Pourtant Depres, l’attaquant languedocien a permis à son équipe de revenir à 2-3. Juste après, son coéquipier Florian Miguel s’est fait expulser pour un deuxième jaune. Pas de quoi décourager les joueurs de Bertrand Blaquart. Ripart a égalisé puis a servi Depres pour une tête plongeante, contrée dans son propre but par Romain Thomas, le défenseur angevin. 3-4, score final à l’avantage du Nîmes Olympique qui signe un exploit pour son retour en Ligue 1 après 25 ans d’absence.

Loïs Diony met fin à sa série noire
Loïs Diony n’avait plus marqué depuis 24 matches et 1301 minutes en championnat avant sa tête à la 79eminute sur un centre de Kolodziejczak ce samedi. Une véritable délivrance pour l’attaquant de 25 ans, contraint à l’exil l’hiver dernier en Angleterre – à Bristol City – après une première partie de saison cauchemardesque avec l’ASSE. Tous ses coéquipiers sont venus le féliciter, le congratuler. Avec des petits mots sympas en prime. Un joli moment d’émotion. Cette tête a en plus permis à l’ASSE de s’imposer 2-1 contre Guingamp. Juste avant la mi-temps, Diony s’était déjà montré à son avantage avec un beau centre pour le superbe but de Wahbi Khazri : une volée de 20 mètres dans le petit filet de Johnsson.

Un samedi soir fou
Vous connaissez déjà le scénario d’Angers-Nîmes, sept buts rien qu’à lui seul mais il y a eu du spectacle ailleurs. Lille-Rennes s’est terminé sur un score de 3-1 et Dijon s’est notamment imposé à Montpellier 2-1. Si on ajoute les trois buts du Sainté-EAG et le but du triste Nice-Reims, cela fait 18 buts pour cette soirée. 18 buts en cinq matches, sans oublier le carton de l’OM contre Toulouse (4-0) et la belle victoire de Monaco à Nantes (1-3), la saison de Ligue 1 démarre sur les chapeaux de roue.

Nicolas Pépé en grande forme
A 23 ans, le Lillois paraît dans la forme de sa vie. L’ancien Angevin a notamment marqué le deuxième but lillois à la 54e minute après avoir buté sur Koubek quelques minutes plus tôt. En jambes il a remonté le ballon du rond central avec l’aide de Benzia et a inscrit son but du gauche dans la surface. Moins d’un quart d’heure plus tard, il intercepte une passe rennaise côté droit, près de la ligne médiane, et part en contre. Il s’appuie sur Mothiba puis sert Bamba qui n’a plus qu’à contrôler et marquer. Du très bon Pépé pour une victoire lilloise convaincante face au Stade Rennais (3-1).

FLOPS

Un OGC Nice indigent
Deux attaquants vous manquent et tout est dépeuplé. Sans Alassane Pléa, parti à Mönchengladbach cet été et Mario Balotelli sur le départ et hors du groupe, les Niçois et leur nouvel entraîneur Patrick Vieira n’ont pas trouvé la solution pour forcer le verrou rémois (0-1). Par manque de réalisme et de précision. En tout, les Aiglons ont frappé 19 fois au but mais une seule de leurs frappes a été cadrée ! Triste soirée à l’Allianz Riviera…

Et Angers s’écroula…
Le Sco d’Angers est l’un des acteurs majeurs du plus beau match de cette première journée de Ligue 1. Malheureusement pour eux, les Angevins ont récolté le mauvais rôle contre Nîmes. Alors qu’ils menaient 3-1, les coéquipiers d’Ismaël Traoré se sont effondrés. A 11 contre 10 suite à l’expulsion de Miguel (79e) alors que Nîmes venait de réduire le score (76e), les hommes de Stéphane Moulin se sont révélés incapables de tenir le résultat. En trois minutes, les Crocos ont tout renversé grâce tout d’abord à Renaud Ripart (85e). Puis, comme un symbole, c’est Romain Thomas contre son camp qui a donné la victoire à Nîmes (88e). Une soirée à oublier côté angevin.

Wesley Saïd : un double raté qui aurait pu coûter cher
Dans les dernières minutes de la rencontre entre Montpellier et Dijon au Stade de la Mosson, l’ancien attaquant rennais Wesley Saïd a vu son penalty repoussé par Benjamin Lecomte. Saïd a ensuite récupéré le ballon mais sa frappe instantanée est passée largement au-dessus. Face au but grand ouvert ! Alors que le score était de 1-1… Ce double-échec aurait pu faire perdre deux points précieux à Dijon. Mais les partenaires de Yoann Gourcuff, qui a remplacé Saïd à la 87e minute, soit cinq minutes plus tard, a su trouver les ressources pour passer devant. Sliti a déposé le ballon sur la tête de Senou Coulibaly qui a donné la victoire au DFCO dans le temps additionnel (1-2).

sputniknews