Trois Maliens dont deux humanitaires sains et saufs après un bref enlèvement

0
1

Bamako – Deux humanitaires maliens de l’ONG Médecins du Monde (MDM) Belgique et leur chauffeur ont été libérés sains et saufs après un bref enlèvement jeudi par des hommes armés dans le nord du Mali, dans la région de Ménaka, a-t-on appris auprès de leur organisation.

Il y a effectivement eu un enlèvement tôt ce matin, deux voitures avec trois personnes qui travaillent pour MDM, mais elles ont été relâchées assez vite en fait, même si ça a pris un temps pour les retrouver, a affirmé à l’AFP Jelle Boone, un porte-parole de l’ONG.

Les trois hommes libérés sont sains et saufs à Ménaka, en bonne santé, a indiqué M. Boone. Ménaka est le chef-lieu d’une des nouvelles régions du vaste Nord malien.

Menaka_310294242Les voitures ont disparu. En tous cas, nous, on reste aux côtés des Maliens pour les soigner, a-t-il poursuivi.

Les trois personnes, toutes de nationalité malienne, avaient été enlevées jeudi matin près de Ménaka par des hommes armés qui avaient aussi emporté leurs deux véhicules, avait indiqué à l’AFP une source de sécurité malienne.

L’une d’elles est un chauffeur, un employé de la société qui a loué les véhicules à l’ONG, avait affirmé à l’AFP une source humanitaire.

Mercredi, des hommes armés avaient déjà attaqué une équipe de MDM Belgique. Selon une source humanitaire, ils étaient repartis avec l’un des deux véhicules mais sans faire d’otage.

L’enlèvement de jeudi survient après celui de trois collaborateurs du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), kidnappés le 16 avril à Abéibara, au nord de Kidal, chef-lieu de la région du même nom, à plus de 1.500 km au nord-est de Bamako.

Ces trois personnes avaient été libérées moins d’une semaine après. Leur enlèvement avait été revendiqué par Ansar Dine qui fait partie des groupes alliés à Al-Qaïda qui ont contrôlé le vaste nord du Mali pendant près de dix mois entre 2012 et janvier 2013.

Les jihadistes ont été en grande partie chassés de cette région par une intervention internationale déclenchée en janvier 2013 par la France avec son opération Serval, remplacée depuis août 2014 par Barkhane. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères.

(©AFP / 19 mai 2016 21h30)

Source: Romandie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here