Barack Obama a confirmé que l’éventuelle extradition du prêcheur opposant turc se ferait en conformité avec la loi américaine.

Fethullah Gülen
© REUTERS/
Le « bras droit » de Fethullah Gülen interpellé en Turquie

Près d’un millier de personnes ont participé à une manifestation à Boston (Massachussetts, Etats-Unis) pour exiger l’extradition de Fethullah Gülen, prêcheur islamique et opposant turc, résidant actuellement à Saylorsburg (Pennsylvanie, Etats-Unis), rapporte l’agence turque Anadolu.Ce dernier est accusé par Ankara d’avoir organisé la tentative de coup d’Etat en Turquie. Gülen lui-même dément toute implication.

Selon l’agence, la manifestation, qui s’est déroulée dans le principal parc de Boston, a essentiellement réuni des ressortissants turcs et azerbaïdjanais qui brandissaient des affiches avec les slogans « Nous sommes avec la Turquie » et « Obama, extrade Gülen! ».

Scènes de liesse en Turquie suite à l’échec du coup d’Etat
© AFP 2016 Yasin AKGUL
L’Europe se lie d’amitié avec les ennemis de la Turquie, selon Ankara

Dimanche, le ministre turc de la Justice a déclaré que les autorités américaines savaient que le prédicateur « Fethullah Gülen était derrière le coup d’Etat » manqué du 15 juillet en Turquie.

« L’Amérique sait que Fethullah Gülen est derrière ce coup », a déclaré Bekir Bozdag, dans des propos rapportés par l’agence progouvernementale Anadolu. « Je suis convaincu que le renseignement américain sait qu’il l’a fait », a-t-il insisté, ajoutant que d’autres pays le savaient également.

Prédicateur exilé aux Etats-Unis depuis 1999, Fethullah Gülen est accusé par Ankara d’être l’instigateur du putsch qui s’est soldé par 270 morts, dont 24 mutins et par 2.000 blessés.

Ankara
© Flickr/ Omer Unlu
Ankara dénonce le « deux poids, deux mesures » de l’UE

Les autorités ont annoncé samedi l’arrestation d’un de ses neveux ainsi que d’un homme présenté comme un de ses collaborateurs proches, Halis Hanci. Ce dernier a obtenu la citoyenneté canadienne il y a cinq ans, selon un responsable turc.Même si depuis son exil en Pennsylvanie, Fethullah Gülen a nié toute implication, le président américain Barack Obama a prévenu qu’une éventuelle extradition du septuagénaire se ferait en conformité avec la loi américaine.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d’Etat dans le pays. Après l’échec du putsch, les forces de l’ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît, inserez votre commentaire!
Please enter your name here