0030-Yémen - au moins 60 morts dans l'attentat suicide à AdenUn kamikaze aurait fait exploser sa voiture près d’un centre de recrutement de l’armée dans la ville d’Aden, au Yémen, ôtant la vie à au moins 45 personnes et en blessant des dizaines autres.

Dans la matinée du 29 août, un kamikaze aurait fait exploser une voiture piégée garée entre un centre de recrutement de l’armée et l’école «Sanafir», dans le quartier de Mouammar Kadhafi, quartier nommé d’après l’ancien dirigeant libyen.

Les services de sécurité yéménites ont confirmé qu’au moins 60 personnes avaient été tuées et dizaines blessées.

Voir l'image sur Twitter
Le groupe terroriste de Daesh a revendiqué l’attentat.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Aden est une ville portuaire dans le nord-ouest du Yémen. Lors du début des frappes de la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite, son contrôle était disputé par les troupes gouvernementales et les chiites Houthis. Pour les chiites, la ville a une très bonne position : grâce à son port, ils peuvent y faire transiter des armes vers leurs fiefs traditionnels, dans le nord du pays.

Voir l'image sur Twitter

Depuis juillet 2015, Aden a été nommée «capitale provisoire» du Yémen. Pendant l’année, elle a connu de nombreux attentats contre les forces de l’ordre et des responsables politiques, dont certains ont été revendiqués par des groupes djihadistes, et notamment par Daesh. Le dernier attentat en date a eu lieu le 20 juillet, tuant quatre policiers.

Source